Notre classe

Retour sur la grève cheminote du printemps dernier

​VIDEO. Loi travail et répression : les cheminots répondent aux politiciens

Publié le 4 novembre 2016

A​lors que le métier de cheminot est l’un des plus critiqués par l’opinion publique​,​ après ​peut être ​la police​,​ les médias ou les politiciens professionnels, cette vidéo arrive à point nommé pour casser justement ​et ​avec ironie​ le discours qui cherche à nous diviser​ :​ Preneurs d’otages, voyous, casseurs, racailles, privilégiés, grèves incompréhensibles … Voilà les mots qu’entendent quotidiennement les cheminots, et avec encore plus de violence et d’insistance pendant les mouvements de grève. L’objectif de cette vidéo est ​de poser les bonnes questions​ :​ qui sont les vrais voyous ? Les cheminots sont-ils privilégiés ? Les cheminots font-ils grève pour aucune raison ?

Correspondants cheminots


GRÈVES SNCF : POURQUOI TANT DE HAINE ? par anasse-paris

Des cheminots de Sud Rail s’adressent à l’ensemble de travailleurs qui utilisent le transport ferroviaire tous les jours​ pour essayer de démasquer cette opération, entre discrimination et stigmatisation. Qui sont les vrais racailles ? Les cheminots qui se battent pour la sécurité des usagers et pour la sauvegarde de leurs emplois ? Ou tous ces politiciens professionnels qui font la course au libéralisme, au capitalisme​ et aux profits. On est tous dans le même bateau, on fait partie de la même classe ouvrière et on a tout intérêt à se battre ensemble. Les cheminots, nous nous battons pour défendre le service public et la sécurité, contrairement aux politiciens professionnels. ​Mais cette propagande​ est​ très intelligemment orchestré par les médias et les politiques, entre insulte pendant les grèves et larmes de crocodile pendant les catastrophes. Cette vidéo est la première d’une longue série à venir qui vise à informer en utilisant les mêmes armes que les médias, mais en essayant de comprendre pourquoi les cheminots décident de perdre de l’argent et de bloquer l’économie du pays. Pouvons nous demain imaginer qu’une personne se faisant agresser dans la rue, crie hurle se débat et que nous venions aider non pas la victime mais l’agresseur en ajoutant des coups de pied. Voilà la morale de cette vidéo, d’une part les cheminots hué, des étudiants et travailleurs solidaires matraqué par la police et de l’autre des menteurs acclamé dans des salles combles…

​Cheminots et travailleurs usagers du service public ferroviaire, on a tout intérêt a tirer ensemble les leçons de la dernière grève du printemps, dans le contexte de la lutte contre la loi travail, pour préparer les prochaines batailles, au moment même où les attaques continuent ou d’autres encore plus dures se préparent de la main du prochain gouvernement après 2017, qu’il soit de "gauche", de droite(-extrême)...

Comme on scande souvent dans la rue : c’est tous ensemble qu’il faut lutter, car c’est tous ensemble qu’on va gagner !