^

Politique

« L’unité pour gagner »

16 organisations appellent à créer les bases d’un mouvement interprofessionnel reconductible

A l’initiative de l'Union syndicale Solidaires, plusieurs organisations syndicales, associatives et politiques se sont réunies mercredi 4 octobre à Paris. Après un échange sur la situation sociale et politique au cours duquel elles ont constaté leurs convergences d'analyses, plusieurs d'entre elles ont décidé de poursuivre et amplifier ce processus de construction unitaire et lancent un appel à poursuivre ce travail unitaire au lendemain de la mobilisation du 10 octobre.

Image : Front Social

L’unité pour gagner

Nos organisations se sont réunies le 4 octobre à la bourse du travail à Paris.
Elles partagent le constat suivant : le gouvernement applique le projet de société du Medef, précarise l’emploi, facilite les licenciements et bouleverse les relations et les normes sociales, les ordonnances ne sont que la première pierre d’un vaste chantier de destructions massives annoncées : retraites, sécurité sociale, logement social, aides sociales et assurance chômage mais aussi dégradation et privatisation des services publics, dans un contexte de remise en cause des libertés publiques.

Face à ces attaques nous sommes à un tournant historique qui nécessite d’organiser un puissant mouvement social et de lui donner les moyens stratégiques d’être gagnant.
L’unité dans le respect de nos diversités est essentiel pour gagner.

Nos organisations soutiennent la journée unitaire de mobilisation et de grève du 10 octobre et souhaitent qu’elles soient une immense journée de convergence des différentes forces engagées dans ces batailles essentielles.
Nous devons toutes et tous travailler, dans nos rôles respectifs, à faire converger et élargir toutes les luttes, afin de créer les bases d’un mouvement interprofessionnel reconductible qui rassemble les salarié-e-s du public et du privé, les chômeurs/ses, les retraité-e-s, les jeunes, les paysan-nes.

Parce que la généralisation de la lutte demande un travail collectif qui serait d’autant plus fort s’il est porté de façon unitaire, nos organisations invitent toutes les organisations qui le souhaitent à venir construire les nécessaires formes de soutien aux grèves, de mobilisation, de leur coordination pour les jours et semaines à venir, le 11 octobre à 18 h à la bourse du travail de Paris.

Signatures : ATTAC, Alternative libertaire, CNT, Confédération paysanne, Copernic, DAL, Ecologie sociale, Ensemble !, EELV, Front social, MNCP, M1717, NPA, PG, Syndicat de la magistrature, Union syndicale Solidaires. CGT et FSU avaient décliné l’invitation.




Mots-clés

Solidaires   /    Front Social   /    Politique