^

Notre classe

Communiqué bilan et suites du Front Social

19 juin : 1ère riposte nationale du Front Social contre les ordonnances Macron !

Article initialement paru le 20 juin dans Médiapart

Le 19 juin à l’appel de 34 comités du Front Social dans toute la France, 20 000 participants ont envoyé au même moment, à la même heure, un coup de semonce à Macron qui croit avoir les mains libres pour tout casser.

La plupart des rassemblements se sont bien déroulés. Le Front Social, cependant, condamne la répression policière visant lesmanifestant.es, à Nantes en particulier.

Tout le monde s’extasie sur le renouvellement de l’Assemblée nationale, le Front Social voit la politique de Macron pour ce qu’elle est : le programme du patronat relayépar toutes les forces du libéralisme.

Le Front Social refuse de regarder les ordonnances comme une pochette surprise : le programme de Macron est annoncé, l’ensemble des acquis et conquis sociaux est visé.

C’est pourquoi, suite au 22 avril et au 8 mai, le Front Social a répondu à l’attente d’engager la riposte en défense du droit social, du code du travail et des revendications du plus grand nombre.

Ce n’est qu’un début. Le Front Social propose le calendrier suivant :

• Participation aux rassemblements intersyndicaux en région, dont celui

du 27 juin aux Invalides à Paris.

• 29 juin, au ministère du Travail, défense collective contre la répression.

• 14 juillet - Appel à un défilé national à Paris pour les luttes sociales, contrela guerre et la loi des armes !

• Début septembre, initiatives contre les licenciements.

• 20 septembre : bloquons dans tout le pays Macron et ses ordonnances.

De plus, les collectifs locaux du Front social prendront d’autres initiatives pendant l’été et à la rentrée pour la construction du rapport des forces.

Salariés, chômeurs, précaires, jeunes, retraités, militants sont concernés par l’offensive Macron : c’est pourquoi le Front Social appelle à la création et la multiplication des comités locaux pour développer la riposte unitaire.

Le Front Social est prêt à participer à toute initiative de mobilisation contre les ordonnances Macron et de convergence des luttes.

Il est disponible à fournir l’aide et construire la solidarité autour des luttes.

Il estime qu’il est du devoir des confédérations syndicales qui s’opposent aux ordonnances de contribuer à la construction d’un mouvement tous ensemble pour gagner, à commencer par une journée nationale interprofessionnelle de grèves et de manifestations.

L’élan est donné. C’est dans la rue que ça se gagne. S’unir pour ne pas subir, voilà qui prend toute son actualité à la veille de la guerre sociale queMacron veut mener dès cet été..

:: : BILAN RASSEMBLEMENTS DU 19 JUIN

• Couverture médiatique :https://drive.google.com/open?id=0B5ZKfJ2hbmsXRS1fMThIS3FZMG8

• Photos et vidéos :https://drive.google.com/open?id=0B5ZKfJ2hbmsXMGY2T1A3cGRPQkU

:: : PARTAGER SUR FACEBOOK

https://www.facebook.com/FrontSocialUni/photos/a.122688558281453.1073741828.122134755003500/143218836228425/?type=3theater

:: : PARTAGER SUR TWITTER

https://twitter.com/FrontSocialUni/status/877219414617280512

:: : LE FRONT SOCIAL, QUESACO ?

https://www.facebook.com/FrontSocialUni/photos/a.122688558281453.1073741828.122134755003500/131406477409661/?type=3theater

Crédits Photos : ZAKARIA ABDELKAFI / AFP




Mots-clés

Front Social   /    Notre classe