^

Genres et Sexualités

"Face aux oppressions d'Etat sociales, raciales et médicales : intersexes et trans, contre vos violences !"

21ème édition de l’Existrans : plusieurs milliers de personnes dans les rues de Paris !

Ce samedi 21 octobre s’est déroulée la 21ème édition de l’Existrans, manifestation radicale pour la défense des droits des personnes trans et intersexes.

De nombreuses associations et collectifs étaient présents : le Groupe Activiste Trans, Act-Up, Sans contrefaçon, Mutatis Mutantis, Trans Act et l’Organisation Internationale des Intersexué-e-s et le collectif féministe révolutionnaire.

Plusieurs milliers de personnes ont défilé de Belleville à Chatelet en passant par la place de la République aux cris de « Du fric pour la santé et pour les trans. Pas pour les flics ni pour l’état d’urgence ! » et de « Y en a assez de cette société qui ne respecte pas les trans, les gouines et les pd ». Une première occasion pour les personnes trans et intersexes de se mobiliser contre la transphobie et pour de nombreuses revendications nécessaires à une vie digne et libre : fin immédiate des mutilations sur les enfants intersexes, suppression de la mention de sexe sur l’état civil, etc.

Un dying (minute de silence) à République a permis de rendre un hommage à tous nos camarades morts du virus du sida et des crimes sexistes, homophobes et transphobes.

Il s’agissait aussi d’exprimer notre soutien à la camarade Kara, femme trans incarcérée depuis mai 2016 et condamnée à un an et demi de prison ferme dans le procès de la voiture brulée du quai de Valmy. Non seulement victime de la répression politique de l’Etat, elle est incarnée dans une prison pour hommes et placée en isolement dans des conditions inhumaines.

Si la manifestation a été une réussite, elle annonce surtout le début d’un combat, dans le contexte de cette rentrée sociale, qui ne fait que commencer. Les associations et organisations ont tenu à dénoncer les projets du gouvernement Macron qui ne promettent aux personnes trans, à la communauté LGBTI, aux femmes que plus de discriminations et de précarité.

Il n’y a rien à attendre de Macron et de son gouvernement au service des patrons pour faire avancer nos droits, et nous allons continuer à nous mobiliser contre toutes les attaques sexistes, racistes, islamophobes, transphobes et anti-ouvrières que nous réserve ce gouvernement !




Mots-clés

Genre   /    Manifestation   /    LGBTQI   /    Violences faites aux femmes   /    Genres et Sexualités