^

Jeunesse

Blocage, barrage et manifestation

250 en AG à l’Université de Poitiers, la mobilisation décolle !

Après une AG d’information d’une centaine d’étudiant-e-s organisée lundi soir à la Faculté de Psychologie, une nouvelle AG était appelée, mardi, à 14h, en Lettres et Langues. Dans un amphi A1 plein à craquer, les étudiant-e-s ont discuté et voté une série de résolutions pour faire de jeudi une grande journée de mobilisation sur la ville.

250 personnes en amphi : il y avait comme un air de début de mouvement anti-CPE, dont Poitiers avait été l’un des fers-de-lance, en 2006, et cela faisait longtemps que ça ne se voyait pas en Lettres et Langues. Les étudiant-e-s des différents campus de l’Université, de SHA, Lettres et Langues et Psycho, notamment, se sont réunis en AG, à 14h, ce mardi, sur le campus, pour discuter de la Loi Vidal, des différentes réformes en cours dans l’éducation et de l’appel à la mobilisation, jeudi.

Après un premier échange, répondant à la nécessité de continuer à informer les étudiant-e-s, au sujet de la loi et des contre-réformes dans le supérieur et le secondaire une série de résolutions ont été votées pour préparer la mobilisation du 15 février, avec des actions prévues en centre-ville, sur l’Hôtel Fumé, et sur le campus, mercredi et jeudi.

A la veille de la semaine de vacances, les derniers jours de cours seront rythmés, à Poitiers, par une dynamique importante de mobilisation étudiante. En retrait, jusqu’à présent, les organisations syndicales des personnels et enseignant-e-s devraient relayer et appuyer la mobilisation qui commence à prendre, sérieusement, à Poitiers. Une mobilisation qui pourrait repartir de plus bel, après la pause de février, si la mobilisation nationale, jeudi, est réussie.




Mots-clés

mouvement étudiant   /    Sélection à l’université   /    Poitiers   /    Université   /    Education   /    Jeunesse