^

Politique

Vous avez dit « Se serrer la ceinture ? »

+27% pour Griveaux : quand « l’argent magique » va dans les cabinets ministériels

Alors que pour la majeure partie de la population le pouvoir d'achat est en train de se réduire, on voit une hausse des salaires entre 2017 et 2018 au sein des cabinets ministériels. Dans le contexte grandissant de colère contre ce gouvernement, cette nouvelle preuve d’hypocrisie renforce encore un peu plus la désillusion autour du projet macronien.

Le discours sur l’austérité, sur le fait de devoir se serrer la ceinture, bat son plein depuis le quinquennat de François Hollande. Mais les ministres et les cabinets ne se privent pas pour s’accorder des augmentations de salaire. Comme en témoigne René Dosière, un ancien député, ayant décrypté les documents budgétaires du gouvernement, tous les cabinets ministériels auraient globalement augmenté leur rémunération.

Les cabinets ministériels sont constitués de plusieurs personnes dont la tâche est d’assister les ministres. Dans l’ensemble, la hausse moyenne de ces salaires est d’environ 1,4% par rapport à l’année 2017, ce qui est bien inférieure à la hausse moyenne de 20% entre 2016 et 2017. Pour autant, cette moyenne n’est pas des plus explicites puisque certains ministères ont connu des augmentations autrement plus élevés.

Ainsi dans le cabinet ministériel du ministère du travail, une hausse de près de 7% des salaires auraient été effectué. De même pour les conseillers des affaires étrangères (+17% d’augmentation), pour le ministère d’outre-mer (%+10%), celui de l’agriculture (+10%). La palme d’or de la hausse la plus importante est décernée au.. .porte-parolat du gouvernement avec plus de 27% de hausse !

Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’égalité Femme-Hommme, a démenti ce rapport qui affirme que la hausse de salaire du ministère de cette dernière était de 26% environ. Dans son démenti, elle invoque le fait que la hausse n’est pas dépassé les 15% pour certains de ses conseillés. Ce qui constitue malgré tout une forte hausse des rémunérations, bien supérieur à l’augmentation moyenne des salaires qui progressent moins vite que l’inflation (autour de 2.5%), notamment pour le Smic, augmenté de seulement 1.24% au 1er janvier 2018 !

Alors que le pouvoir d’achat de la majorité de la population est en déclin, alors que les salaires des ouvriers sont toujours poussés à la baisse, alors même que les salaires des fonctionnaires sont gelés, les hauts-fonctionnaires du gouvernement se permettent une forte hausse de leur revenu. Ce qui fait qu’actuellement la moyenne des salaires de l’ensemble de ces collaborateurs ministériels est de 9318€ !

Déjà en mal de légitimité, le président Macron et son gouvernement s’enfonce encore un peu plus dans la crise politique. Acte ultime de l’hypocrisie de ce gouvernement que d’augmenter leur salaire alors que le monde ouvrier est de plus en plus précarisé au travers des réformes de ce même gouvernement. Alors que, pour justifier, les baisses drastiques des dépenses de l’Etat, dans l’Education, dans la santé, pour les caisses de retraites et d’assurance chômage, Emmanuel Macron prétendait « qu’il n’y a pas d’argent magique ». L’austérité n’est donc pas pour tout le monde. Loin de là.




Mots-clés

Marlène Schiappa   /    Benjamin Griveaux   /    Austérité   /    Emmanuel Macron   /    Politique