^

Notre classe

Communiqué du Comité de soutien des « Invités du MEDEF »

7 intermittents du spectacle infligent une défaite au MEDEF et obtiennent la relaxe !

Ce vendredi 10 février, 7 intermittents, dont Cyril de la Compagnie Jolie Môme, étaient convoqués au TGI de Paris dans le cadre d'une procédure de criminalisation du mouvement social après l'occupation du siège du MEDEF le 7 juin 2016. Avec un dossier vide, le MEDEF a été débouté et les intermittents relaxés. Cette victoire est le fruit de la mobilisation et doit nous encourager dans la lutte contre la répression de tous ceux qui relèvent la tête ! Nous relayons ci-dessous le communiqué du Comité de soutien des « Invités du MEDEF ».

7 intermittents et précaires relaxés ! Le MEDEF débouté !
On a raison de défendre nos droits !

Alors qu’il a fallu se mobiliser des mois durant pour gagner la bataille de l’intermittence du spectacle,
Alors que des centaines de milliers de manifestants refusant la loi travail,
Le MEDEF a tenté de criminaliser nos actions, a tenté, en portant plainte pour dégradations fictives, de transformer une action politique, déterminée et pacifique en fait divers.

Les 7 manifestants poursuivis sont innocentés, reconnaissance du caractère non violent de notre action.

L’affaire n’est pas terminée, une huitième procédure est en cours contre Loïc, accusé de coups qu’il n’a jamais portés.

Épilogue de l’affaire judiciaire le 11 septembre 2017 !

Mais la lutte des millions de travailleurs et précaires contre le MEDEF et les puissances financières libérales est loin d’être terminée…

Aujourd’hui, nous dénombrons 571 procédures judiciaires ou disciplinaires contre 1857 militants ou personnes en lutte. Ces attaques sont destinées à faire taire toute contestation.

Partout, pour tous, solidarité !

Comité de soutien des « Invités du MEDEF »




Mots-clés

Compagnie Jolie Môme   /    Intermittents   /    Répression   /    Notre classe