^

Notre classe

« Ils sont en train de mettre ma vie en danger »

A Bayonne, la SNCF veut radier Laurent, cheminot et militant de la grève

Ce mardi 4 septembre à Bordeaux, environ 400 personnes se sont rassemblées face à la direction régionale SNCF Nouvelle Aquitaine en soutien à Laurent, cheminot menacé de radiation par la direction de la SNCF.

La pièce de théâtre de la SNCF qui fait dans l’art de la répression des cheminots mobilisés du printemps dernier s’est joué à Bordeaux ce mardi. Solidaires, un groupe d’environ 400 personnes, avec des cheminots venus d’Hendaye, de Bayonne, Périgueux, Limoges, ou encore Paris dont quelques-uns de l’intergare, syndiqués à la CGT ou à Sud Rail, s’est déplacé devant le bâtiment de la direction derrière la gare de Bordeaux. Parmi lesquels des militants du PCF, de la France Insoumise, et du NPA.

Les travailleurs venus de plusieurs villes en solidarité avec Laurent ont attendu une heure et demi avant que celui-ci ne sorte de l’entretien avec la direction. Laurent, contrôleur à Bayonne, est accusé d’avoir ceinturé la Directrice d’établissement sur le quai au moment où se déroulait une manifestation en gare de Saint Jean de Luz et de l’avoir portée sur plusieurs mètres : un dossier monté de toute pièce par la direction qui s’acharne contre les grévistes de ce printemps.

Lorsque Laurent sort, sous le tonnerre d’applaudissements de solidarité de tous les cheminots présents « On est là, on est là ! » il prend la parole serein, en disant qu’il espère que les directions ont bien pris note de ce qu’il a dit, sachant qu’ « ils sont en train de mettre ma vie en danger, vu que j’élève mes enfants, et qu’à l’heure actuelle, on ne peut pas licencier quelqu’un sur des dires non fondés ».

La direction ne s’est finalement pas encore prononcée, n’a sûrement pas osé, face aux pressions des cheminots qui ne lâchent pas, mais pour l’instant n’a pas l’air de vouloir reculer non plus. Le verdict sera donné dans un mois, entre temps nous continuerons à soutenir Laurent et tous les cheminots qui sont persécutés par la répression syndicale et patronale.

Notamment un autre rassemblement pour Christelle (voir événement Facebook), cheminote menacée elle aussi de radiation, accusée d’être impliquée dans une « altercation verbale », aura lieu à Lyon ce vendredi 7 septembre prochain, à partir de midi, au pied de la tour Incity. Soyons nombreux et nombreuses à être présents pour soutenir notre collègue et montrer à la direction que nous ne la laisseront pas faire !




Mots-clés

Bataille du rail   /    SUD-Rail   /    Cheminot-e-s   /    Bordeaux   /    SNCF   /    Notre classe