^

Par delà les frontières

A la soirée anniversaire de Révolution Permanente, on lève les bras pour la lutte des ouvriers argentins de Pepsico !

Révolution Permanente a fêté ses deux ans d'existence vendredi dernier avec une soirée et un débat autour du thème "Parole ouvrière, échos de lutte et médias". Une occasion d’exprimer la solidarité de classe envers les travailleurs et travailleuses de Pepsico en Argentine, entreprise multinationale dans le secteur agroalimentaire, en lutte contre leurs licenciements.

Révolution Permanente fait partie d’un réseau international de quotidiens en ligne, La Izquierda Diario. Quotidien militant en France, notre journal se met au service des débats de la lutte des classes et se veut un relaie de la parole ouvrière et des secteurs opprimés. Mais il s’inscrit également dans un projet internationaliste, parce que révolutionnaire.

Aujourd’hui en Argentine, ce sont les 600 ouvriers et ouvrières de Pepsico qui se retrouvent menacés de perdre leurs emplois, à cause de la politique des patrons de cette multinationale sans scrupules

Face à cette menace de licenciements, les ouvriers et ouvrières de Pepsico ont décidé de ne pas baisser la tête et se battre pour qu’aucune famille ne soit à la rue. Ils mènent donc une lutte acharnée, très dure, avec une répression féroce de la part du gouvernement et des patrons de la multinationale américaine, pour tenter de faire plier la direction. 

Lors de la soirée pour fêter les deux ans de Révolution Permanente, avec beaucoup d’émotion et l’idée de faire partie d’une classe, celle des travailleurs, qui dépasse les frontières nationales, les travailleurs et jeunes qui étaient présents ont témoigné de leur solidarité avec les ouvriers combatifs et déterminés de Pepsico. Merci à tous ceux qui ont bien voulu leur envoyer un message de soutiens !





















Mots-clés

Grève   /    Argentine