^

Notre classe

Education nationale

Accueil, entretien, cantine. Les agents de service en grève en Seine-Saint-Denis pour de meilleures conditions de travail

Depuis la rentrée, plusieurs agents de service , personnels ATTE (Adjoints Techniques Territoriaux des Établissements d’enseignement – employés par les Conseils généraux dans les collèges depuis les lois de décentralisations), sont en grève.

D’années en années les conditions de travail se dégradent dans le département de Seine-Saint-Denis. Le département connaît une hausse démographique importante et le nombre d’élèves augmente. Dans le même temps, les politiques austéritaires appliquées par les gouvernements successifs entraine une baisse des effectifs des personnels d’entretien et d’accueil alors que les surfaces augmentent. C’est pourquoi, les agents dénoncent la souffrance au travail et exigent des moyens pour de bonnes conditions de travail, d’hygiène et de sécurité, pour tous les personnels mais aussi tous les élèves du département.
Les personnels ATTE se sont mis en grève reconductible dans plusieurs établissements au mois de septembre et octobre et se mobilisent à nouveau cumulant plusieurs journées de grèves en ce mois de mars.
Les agents sont largement soutenus par l’ensemble des personnels enseignants, d’éducation et vie scolaire, qui appellent à des journées de grève avec eux afin de construire le « tous ensemble ». En effet, outre la dégradation des conditions de travail et l’épuisement accru des agents, c’est l’ensemble du personnel d’enseignement et d’éducation mais aussi les élèves qui souffrent de cette situation. L’hygiène et la sécurité ne peuvent en effet être correctement assurées dans de telles conditions.

Ces luttes ne doivent pas rester isolées, car il s’agit d’une politique d’ensemble contre les agents mais aussi contre le monde du travail. Dans toutes les écoles, collèges ou lycées, la situation est la même pour les agents de service : surcharge de travail, multiplication des problèmes de santé. Cette situation comporte aussi le risque de voir les locaux se dégrader rapidement et entacher les conditions d’étude des élèves du 93.

Seule la lutte paie.

Le Conseil départemental affiche un véritable mépris face aux revendications des agents. Sa réponse : l’embauche de 15 personnels polyvalents. Autrement dit, l’embauche d’un personnel précaire, mobile et corvéable à merci pour remplacer les agents en congé maladie épuisés par leur travail. Pour les agents c’est non.

C’est pourquoi la lutte continue.
Ce jeudi 30 mars, les agents ATTE sont de nouveau en grève pour un service public de qualité pour tous les enfants et personnels dans les établissements du 93.
Les agents appellent à un rassemblement à 9h30 devant l’Hôtel du département, à Bobigny.
Parents, profs et agents, tous ensemble, solidarité !




Mots-clés

souffrance au travail   /    Grève   /    Précarité   /    Education   /    Notre classe