^

Notre classe

Police partout, justice nulle part !

Acharnement judiciaire contre Laurent, syndicaliste havrais

Mercredi 14 juin avait lieu le procès en appel de Laurent à Rouen, militant CGT de l’UL d’Harfleur, poursuivi après une action contre la Loi Travail au Havre en 2016. Laurent avait été condamné le 1er juin par le tribunal de Grande Instance du Havre à une peine de six mois de prison avec sursis, mise à l'épreuve pendant 18 mois avec obligation de réparer les dégâts commis à la permanence du PS du Havre.

A l’époque, ni policier, ni PS ne s’étaient constitués parties civiles.
Plusieurs militants avaient participé à cette « re-décoration » du local PS du Havre le 12 mai, mais c’est seulement Laurent qui sera condamné, comme pour montrer l’exemple parmi les syndicalistes, comme pour calmer le jeu des mobilisations contre la loi travail.

Plusieurs représentants de syndicats étaient présents ce 14 juin devant la Cour d’appel de Rouen : SIDEL, DRESSER, AIRCELLE, CHEVRON, RENAULT, IMPOTS, TERRITORIAUX DE GONFREVILLE, OMNOVA, YARA, TOTAL, ACTION SOCIALE, FOURE LAGADEC, SANTE…pour la CGT de l’agglomération du Havre, quelques syndicats CGT de ROUEN, des délégations FSU et SOLIDAIRES du HAVRE, l’Union Départementale CGT du 76, les UL CGT de ROUEN, HARFLEUR, LE HAVRE et FECAMP, quelques camarades de « Rouen dans la Rue »…
Laurent était poursuivi en appel, le procureur du Havre n’ayant pas digéré qu’il soit relaxé pour les prétendus outrages aux forces de l’ordre. C’est ainsi que l’avocat général a requis en appel, 6 mois de prison dont 3 mois fermes, pour répondre aux demandes insistantes des responsables des renseignements généraux du Havre qui estiment avoir été insultés ! Plus aucune demande du parquet concernant les dégradations matérielles !

« C’est purement scandaleux » s’est indigné Philippe Lebourg, responsable juridique CGT, au micro de la voiture sono.
Le verdict de l’appel sera rendu le 10 juillet prochain. L’intersyndicale Havraise a appelé à un rassemblement ce jour-là pour continuer à montrer son soutien à Laurent, mais aussi à tous les militants victimes de l’acharnement du système judiciaire à vouloir mettre sous les verrous les camarades qui se battent et n’acceptent les lois régressives imposées par les gouvernements PS et En Marche.

Dans la continuité de la loi travail, les ordonnances MACRON veulent tuer le Code du Travail, les Droits syndicaux, la sécu, les retraites… Et c’est dans ce contexte qu’il s’agissait de faire l’exemple. L’intersyndicale Havraise appelle à une mobilisation la plus large possible le 27 juin prochain pour commencer à donner le change au nouveau gouvernement.




Mots-clés

Le Havre   /    CGT   /    #JusticeDeClasse   /    Syndicat   /    Répression   /    Notre classe