Jeunesse

Répression du 5 juillet

Alexis, 22 ans, 48h de garde-à-vue. Rassemblement jeudi, à 13h, M°Cité !

Publié le 6 juillet 2016

Mercredi soir, vers 20h, Alexis, 22 ans, étudiant-salarié, manifestait devant l’Assemblée Nationale, à Paris, avec sa mère, pour protester contre la Loi Travail et le 49.3. Ils ont été nassés sur le pont de la Concorde. Pour Alexis, depuis, c’est la garde-à-vue.

Léo Serge

C’est donc sur le Pont de la Concorde, en face du palais Bourbon, que, sans raison apparente, Alexis a été violemment arrêté et emmené dans un commissariat où il a passé la nuit. Il est accusé, de façon complètement arbitraire, d’outrage à agent. Sa garde-à-vue a été prolongée mercredi soir et il va donc passer une deuxième nuit en cellule pour avoir soi-disant insulté un policier. Il s’agit évidemment d’une mesure purement politique de répression et d’intimidation contre un jeune manifestant de 22 ans.

Jeudi matin, il doit passer en comparution immédiate. Il faudra être nombreux à venir le soutenir, à 13h, devant le Tribunal de Grande Instance de Paris, métro cité.

Liberté pour Alexis et tous les réprimé-e-s du mouvement, arrêt de toutes les poursuites prises contre les camarades dans le cadre de la mobilisation !