^

Genres et Sexualités

Mouvement des femmes et lutte des classes

Andrea D’Atri, féministe argentine, en tournée dans plusieurs villes européennes

La tournée de la militante féministe révolutionnaire Andrea D’Atri dans plusieurs pays européens a commencé par différents débats, conférences et rencontres réussis à Munich, Rome, Madrid et Barcelone. Elle est animatrice du collectif féministe Pan y Rosas et l’une des figures du mouvement des femmes en Argentine, connu à l’international à travers les luttes pour le droit à l’avortement et contre les violences faites aux femmes. Elle sera en France du 14 au 23 février.

Andrea D’Atri, qui a adressé une vidéo de soutien aux femmes gilets jaunes qui se révoltent aujourd’hui contre la précarité, sera présente les deux prochaines semaines à Bordeaux, Toulouse et Paris pour parler de l’expérience du mouvement des femmes en Amérique latine, de la nouvelle vague féministe internationale, du rôle des femmes dans les mouvement des gilets jaunes, mais également dans des grèves récentes comme dans le secteur du nettoyage en France, et de la nécessité de porter une perspective anti-capitaliste, anti-raciste, anti-impérialiste et de classe au sein du mouvement des femmes, à partir de l’expérience du collectif Pan y Rosas en Argentine.

- A Bordeaux, jeudi 14 février à 17h30, à l’Université de Bordeaux Victoire.
- A Toulouse, vendredi 15 février à 19h30 à l’Hôtel Mercure, 8 esplanade Compans Caffarelli.
- A Paris, vendredi 22 février à 19h30 à l’AGECA, 177 rue de Charonne, 11e arrondissement.

Ces trois conférences publiques font partie d’une tournée européenne qui a commencé le 29 janvier à Rome, avec la participation de militants politiques et syndicaux de la capitale italienne.

Le 1er février, D’Atri était présente à Munich, devant une salle remplie de lycéens, de nombreuses femmes précaires, travailleuses de différents secteurs, mais aussi d’activistes du mouvement des femmes depuis des décennies, pour un débat riche autour des tâches du mouvement des femmes aujourd’hui, ses perspectives et pour partager également l’expérience des mobilisations massives en Argentine ces dernières années. La rencontre s’est terminée par un appel à manifester massivement le 8 mars prochain.

La tournée s’est poursuivie dans l’Etat espagnol, avec deux débats organisés à Madrid et deux à Barcelone. Une fois de plus, de nombreuses femmes, étudiantes, travailleuses et migrantes, étaient au rendez-vous, dans un pays où le mouvement des femmes gagne une force vertigineuse. Les tribunes étaient composées de militantes, de chercheuses et de travailleuses au côté de D’Atri, et les débats se sont enrichis grâce aux interventions des femmes venues pour écouter et participer au débat.

A Barcelone, une rencontre du collectif Pan y Rosas a eu lieu avec une centaine de personnes pour débattre et échanger avec Andrea de la réémergence des luttes des femmes dans les différents pays et surtout de comment mettre sur pied un courant féministe lutte des classes et internationaliste, dans le contexte actuel de crise mondiale du capitalisme. Car comme disait Andrea D’Atri à l’Université autonome de Madrid il y a quelques jours, « une société libérée des chaînes de l’exploitation et de l’oppression n’est pas un désir, c’est une nécessité impérative ».

Nous invitons chaleureusement l’ensemble de lecteurs et lectrices de Révolution Permanente à venir participer aux différents débats qui seront organisées dans les villes de Paris, Toulouse et Bordeaux. Vous pouvez également commander le livre « Du Pain et des Roses », écrit par Andrea D’Atri, édité pour la première fois en français, en écrivant à communard.e.s.assoc@gmail.com.