^

Notre classe

Fêtons la victoire ce soir !

Après 43 jours de grève, victoire pour les salariés de l’hôtel Campanile Tour Eiffel !

Nous relayons ci-dessous le communiqué de presse de la CGT HPE (Hôtels de Prestige et Economiques), annonçant une large victoire pour les salariés de l'hôtel Campanile Tour Eiffel, après une grève exemplaire de 43 jours.

Un accord a pu être trouvé ce jour au Campanile Tour Eiffel !

Après 43 jours de grève les grévistes du Campanile Tour Eiffel ont contraint leur maison mère LOUVRE HOTELS GROUP, 2ème groupe hôtelier en Europe, détenu par le groupe chinois JIN JIANG INTERNATIONAL, à trouver un accord de fin de conflit.

Alors qu’elle avait tout mis en œuvre après la grève victorieuse de 2016
(internalisation de la sous-traitance, obtention des 75% d’un 1:tme mois etc...) pour
tenter de déstabiliser et faire voler en éclat l’unité de l’équipe par l’embauche de
nouveaux salariés plutôt que de privilégier la promotion, le reclassement interne ou l’augmentation de la mensualisation des temps partiels, par des pressions sur le personnel, le refus systématique des revalorisations de salaires, par la mise à l’écart de la sous directrice et la sanction d’un élu syndical, la direction a pris la mesure du mécontentement et de la détermination sans faille des salariés à avoir des conditions de travail décentes.

Aux termes du protocole d’accord signé :

- notre délégué inapte au travail de nuit, qui y a laissé sa santé durant 10 ans, passe de jour sur le même hôtel. Son inscription au certificat de qualification professionnelle d’assistant d’exploitation est validée.

- la mensualisation des femmes de chambre passe de 25h à 27h par semaine

- un des grévistes veilleurs de nuit passe à temps complet (au lieu de 3/5)

- les attributions de notre déléguée sous directrice de l’hôtel sont rétablies

- une attention particulière est apportée à la rémunération de 2 de nos délégués les plus anciens sur l’établissement.

Et aussi, surtout, une nouvelle organisation est mise en place donnant plus de responsabilités à nos représentants. Elle permettra pour l’avenir d’éviter les « coups fourrés » et de repartir sur de bonnes bases dans cet hôtel.

Démonstration est faite que déterminés, dans une période sociale troublée, des salariés unis et organisés peuvent faire reculer le patronat.

AFIN de FÊTER CETTE VICTOIRE, UNE SOIREE DEBAT A LIEU CE :

MERCREDI 28 JUIN 2017 à partir de 19h
dans la salle du patronage laïc du 15ème. 61 rue VIOLET 75015 PARIS, Métro
Commerce (L8) ou Emile Zola (L10)

VENEZ NOMBREUX !

Rejoindre l’évènement Facebook !

Contacts :
-  Délégué Syndical CGT, Momo, au 06 50 55 66 89
-  Elu CGT au Comité d’entreprise régional, Fouad au 06 83 27 45 30





Mots-clés

hôtel Campanile   /    Grève   /    Notre classe