^

Monde

Iran

Double attentat de l’Etat Islamique à Téhéran, une première en Iran

Il s’agit de la première attaque de ce type en Iran, un pays qui joue un rôle important au Moyen orient.

La chaine d’état IRIB a annoncé que l’attaque contre le Parlement d’Iran est terminée et que les quatre agresseurs sont morts.
« Les forces de sécurité passent l’édifice au peigne fin à la recherche de bombes » affirme la chaine.
Mercredi matin au moins 12 personnes sont mortes et 39 furent blessées suite à une attaque simultanée en deux endroits de la ville de Teheran : une contre le parlement Iranien, et l’autre contre le mausolée de l’imam Rhola Jomeini, selon les informations des services de secours.

Les forces de sécurité iraniennes ont repris la situation sous contrôle après cinq heures de tensions à deux endroits qui n’avaient jamais subi d’attaques jusque-là, attaques aussitôt revendiquées par l’Etat Islamique (EI). L’agence de télévision a également diffusé une vidéo qui montre l’un des attaquants à l’intérieur du parlement. Une revendication inédite dans son genre jusqu’à aujourd’hui.
Les attaquants ont fait irruptions dans ces deux lieux symboliques armés de Kalachnikovs, pistolets et explosifs, et ont fait plusieurs otages à l’assemblée. Les informations doivent encore être confirmées, mais tout semble indiquer que la majorité des victimes résulte de l’attaque du parlement.
Huit personnes auraient participé à ces attaques, certaines d’entre elles se firent exploser ou furent abattues par la police, et d’autres furent arrêtées.
L’intervention a principalement pris du temps au parlement, situé au centre de Teheran, étant donné le nombre importants de civils capturés et pris en otages. Les accès à l’assemblée furent totalement évacués et fermés par la police dans une ambiance très tendue.

L’Iran joue un rôle important dans les principaux conflits de la région. Dans la guerre en Syrie, l’Iran apparait comme un allié du gouvernement de Bashar el Asad, alors qu’au Yémen le pays s’oppose à l’autorité du gouvernement de Abdo Rbbu Mansur Hadi, soutenu par l’Arabie Saoudite. Il s’agit de la première attaque de ce type qui se déroule en Iran, dont les autorités ont renforcé les moyens de sécurité autours des édifices publics comme le siège présidentiel.




Mots-clés

Iran   /    Attentat   /    Daesh   /    Proche et Moyen-Orient   /    Monde