^

Politique

Vérité et justice pour Yacine

Aulnay : 300 personnes rassemblées pour exiger "vérité" sur la mort de Yacine

À Aulnay-sous-bois, 300 personnes se sont réunies vendredi dernier pour exiger vérité et justice pour Yacine, décédé le 14 septembre. La famille et les amis de Yacine exigent une réexpertise que le parquet de Bobigny refuse.

Le 14 septembre au matin, Yacine, 24 ans, est découvert mort dans une cave à Savigny, quartier dans lequel il vit. Comme le raconte son frère Bilel, « il a été retrouvé face contre terre, pantalon baissé jusqu’aux cuisses. Il a des traces sur le torse, sur le haut des genoux et sur les mains », et porte également sur le visage de nombreux hématomes. L’expertise toxicologique a révélé qu’il aurait fait une overdose de cocaïne, thèse à laquelle ses proches ne croient pas. Son frère explique effet que la nuit où Yacine est décédé, il « était avec ses amis à côté du bâtiment jusqu’à 04H40 du matin, ma mère l’a appelé, lui a dit de rentrer, il a dit j’arrive, et ensuite on ne sait pas ce qui s’est passé. » D’après ses proches, Yacine ne consommait pas de drogue, ce pourquoi ils ne croient pas à la première autopsie et réclament l’accès au rapport d’autopsie, une nouvelle autopsie ainsi que l’ouverture d’une instruction.

Le parquet refuse fermement ces requêtes, ce qui a poussé Bilel à déposer plainte contre X pour « homicide volontaire », espérant la saisine d’un juge d’instruction. Les proches d’Adama Traoré, tué par la police à Beaumont-sur-Oise en juillet 2016, ainsi que ceux de Théo, violé par la police au début de l’année 2016 étaient présents au rassemblement appelé par la famille en soutien. D’autres rassemblements sont d’ores et déjà prévus pour réclamer justice et vérité pour Yacine.




Mots-clés

Répression   /    Politique