^

Débats

A nos lecteurs…

Avec plus de 130 000 visites en un mois, Révolution Permanente se consolide comme le premier site de l’extrême-gauche

Comité de rédaction Cette rentrée aurait difficilement pu être plus concluante pour le projet de Révolution Permanente, en ligne depuis le 9 juin. Après le succès du premier mois, les statistiques de cette rentrée ne font que renforcer l’idée que le projet ambitieux d’un site d’information quotidien avec un parti pris de classe et d’extrême gauche correspond à un besoin réel aujourd’hui.

Les chiffres sont parlants : entre 133 000 et 166 000 visites depuis sa rentrée officielle le 8 septembre, selon l’outil que l’on utilise (Google Analytics ou SPIP). Une progression consistante de l’audience par rapport au mois de lancement (entre 75 000 et 95 000 visites) et plusieurs « records » battus. Celui du nombre de visites sur une seule journée, avec entre 14 000 et 17 000 le 17 septembre, mais aussi celui de l’article le plus lu, un article consacré au sexisme dans les écoles de médecine ayant, avec presque 35 000 vues, devancé le « champion » du mois de juin, qui portait, lui, sur les conditions de travail des caissières de supermarché.


(Source : Google Analytics)


(Source : SPIP)

Ces chiffres placent d’ores et déjà Révolution Permanente comme le site d’extrême-gauche le plus visité en France. Ce constat est certes gratifiant, mais il ne faut pas oublier l’énorme retard que nous avons sur ce terrain par rapport aux différentes variantes de l’extrême droite. Ne pas leur laisser le monopole des nouveaux outils d’information et de combattre leur influence sur les nouvelles générations devrait être une préoccupation centrale pour l’ensemble de l’extrême gauche.

Pour ce qui est du mois écoulé, la dénonciation des conditions ignobles d’exploitation dans la société capitaliste continue à être un point fort de la section Notre Classe, qui prouve combien elle fait écho avec une colère profonde. Plusieurs articles ont reçu un grand écho ce mois-ci : sur le suicide d’une employée de Zara, sur un accident mortel à ArcelorMittal sur un licenciements abusifs à Toyota à PSA Valenciennes et sur une mise à pied toute aussi abusive à PSA Saint-Ouen. De même, le suivi quasi quotidien de la lutte des hospitaliers a transformé Révolution Permanente en une véritable référence sur le sujet et en un outil pour l’action, secondé par les couvertures des conflits d’Air France et du Collège Gay Lussac.

Sur un autre plan, la crise ouverte par l’arrivée massive de réfugiés en Europe a fait l’objet d’un grand nombre d’articles. Autour de cette question, Révolution Permanente a fait un pas au-delà de la simple information et a proposé une campagne d’affiches numériques et d’initiatives concrètes de solidarité dans la jeunesse, en affirmant ainsi pleinement son caractère de média militant.

A l’international, la montée des tensions entre l’état sioniste et le peuple palestinien et le scandale de Volkswagen ont été au centre de la section Monde, de même que l’évolution de la situation en Grèce et les bombardements en Syrie. Sur un autre terrain, nous nous sommes également intéressé-e-s au phénomène Corbyn en Grande Bretagne et à la candidature de Nicolas Del Caño pour le Front de Gauche et des Travailleurs (FIT) en Argentine.

Dans la section Genre et Sexualités, outre l’article déjà cité sur le sexisme dans les écoles de médecine, un article sur l’identité trans à l’université, un autre sur la représentation du viol dans le nouveau clip de Lady Gaga et un troisième sur la répression de militantes féministes dans l’Etat Espagnol ont été très lus.

En Culture et Sport, nous avons lancé une série d’articles sur les rapports entre musique et engagement (dans le Reggae et dans le RAP), et un article sur les Ultras et la répression aux tribunes populaires dans le foot a spécifiquement bénéficié d’une très forte audience.

La section Jeunesse a reflété, quant à elle, la crise budgétaire à l’université qui a donné lieu au mouvement des sans-fac et à la mobilisation en cours dans la filière de Sciences Politiques à Paris 8.

En Société, la bonne surprise du mois a été l’excellent accueil d’un article sur le réseau de transports montpelliérain. Les mobilisations à Saint-Ouen autour des questions de logement et des expulsions de Rroms et de réfugiés syriens y ont occupé également une place centrale.

Enfin la section Débats s’est efforcé de refléter une série de débats liés à l’actualité : les tendances souverainistes qu’expriment aussi bien des intellectuels comme Lordon que les personnalités politiques regroupées autour du « plan B », la nécessité pour les révolutionnaires de lui opposer un « plan I », comme internationaliste, le virage réactionnaire de certains intellectuels face à la crise migratoire européenne, ou encore la question du code du travail, entre autres.

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive, et de toutes façons ne pourrait pas l’être même si nous le souhaitions. Pour accéder à l’ensemble du contenu très divers du site Révolution Permanente, il n’y a pas d’autre choix que de suivre ses éditions quotidiennes, du mardi au samedi. Enfin nous devons également mentionner le renforcement de l’utilisation du format vidéo, qui a confirmé son caractère attractif.

Nous tenons, enfin, à remercier nos lecteurs pour leur assiduité et pour les suggestions d’articles et propositions de collaboration qui nous arrivent de plus en plus souvent, et à rappeler que nos pages numériques sont ouvertes à des contributions, témoignages et tribunes libres.




Mots-clés

Révolution Permanente   /    Débats