^

Politique

Communiqué du Comité Adama

Bagui Traoré innocenté face aux accusations d’outrage à agent

Bagui Traoré, le frère d'Adama Traoré, assassiné par la gendarmerie il y a un an et demi, a été aujourd'hui innocenté dans un procès pour outrage à agent. Il était accusé d'avoir provoqué la police lors d'un contrôle de la route, quelques temps après le meurtre de son frère. Un procès qui constituait un outil de plus dans l'acharnement contre la famille, qui a surtout montré à quel point l'Etat policier cherche par tous les moyens à trainer dans la boue la famille. Ci-dessous, le communiqué du Comité Justice et Vérité pour Adama.

Bagui Traoré vient d’être innocenté ce vendredi 23 février 2018 au Tribunal de Pontoise. La juge a prononcé la relaxe devant une salle d’audience pleine de soutiens de la famille Traoré.
Nous remercions tous nos soutiens présents ainsi que tous ceux qui nous ont témoigné leurs encouragements, et qui n’ont pu faire le déplacement.
Nous remercions également nos avocats Maître Mathieu Chirez et Maître Maître Florian Lastelle pour leur travail.

Nous tenons à préciser que le parquet de Pontoise avait requis 2 mois d’emprisonnement, dans la continuité de son acharnement contre la famille Traoré.

La mobilisation a payé, nous devons poursuivre notre combat, Bagui Traoré reste en détention dans l’attente de deux autres procès. Nous devrons également rester mobilisés pour deux autres frères d’Adama Traoré, Yacouba et Youssouf, maintenus également en détention. Nous avons aussi de nombreux soutiens emprisonnés, nous communiquerons sur leur situation prochainement.

Enfin, nous condamnons le traitement inadmissible que nous avons subi aujourd’hui au Tribunal de Pontoise par la police. Il était interdit d’entrer au Tribunal avec le T-shirt "Justice pour Adama". Les noms de tous les soutiens identifiés étaient notés par les autorités à l’entrée du Tribunal. Ce qui n’est donc pas la règle dans une démocratie qui rend justice devant son peuple.
Un traitement d’exception, que nous n’avons jamais vu dans aucun autre Tribunal. Une tentative d’intimidation contre tous ceux qui réclament la Justice pour Adama.

Cela renforce notre détermination à exiger la mise en examen des gendarmes, responsables de la mort d’Adama Traoré le 19 juillet 2016 dans les locaux de la gendarmerie de Persan.

Pour soutenir la famille Traoré, un seul geste 👉 https://www.okpal.com/adama-traore




Mots-clés

Adama Traoré   /    Répression   /    Politique