Société

#JusticePourAdama. Témoignage d’un jeune de Beaumont

Beaumont-sur-Oise : un bus et 5 voitures incendiés après la mise en détention de Youssouf et Bagui Traoré

Publié le 23 novembre 2016

Flora Carpentier

La mise en détention de deux des frères d’Adama Traoré, Youssouf et Bagui, jusqu’à leur jugement le 14 décembre a provoqué la colère ce mercredi soir à Boyenval, le quartier de Beaumont-sur-Oise où réside la famille Traoré. Un bus et cinq voitures ont été incendiés sous le coup de l’indignation légitime provoquée par cette nouvelle attaque à l’encontre de ceux qui luttent pour faire établir la vérité sur les circonstances de la mort de leur frère le 19 juillet.

Appelés par le voisinage, les pompiers, trainant en chemin, se sont fait attendre : les habitants du quartier se sont donc organisés pour éteindre eux-mêmes le feu. Le calme est rapidement revenu dans le quartier, avant que les CRS ne se présentent sur les lieux, plus d’une heure après le départ de feu. Des vidéos ont été diffusées en direct sur Facebook par des jeunes du quartier. On y voit des voisins témoigner du fait que les CRS auraient retenu les pompiers à l’écart, leur demandant de ne pas intervenir.

L’un des jeunes commentait ainsi la situation : « ça crame de partout parce qu’ils ont embarqué les 2 autres frères d’Adama Traoré, Youssouf et Bagui. Ils passent en jugement en décembre et pour le moment ils sont en prison, c’est pour ça que les gens se sont énervés. La famille est déjà assez affectée par ça, c’est un coup de massue ! La maire porte déjà plainte contre la famille Traoré, et là ils embarquent les deux petits pour des faits comme ‘outrage à agent’ ou quelque chose comme ça. C’est pour ça que les gens sont énervés, ça a cramé des bus, des voitures à Boyenval. Malheureusement ce sont des voitures et des bus que les boyenvaliens utilisent, ça c’est triste. Mais ce qui est encore plus triste c’est que c’est une histoire sans fin. A tous les coups, les CRS vont débarquer cette nuit encore une fois pour essayer de calmer ça. Il y a toutes les familles, tous les gens qui éteignent le feu, les jeunes éteignent le feu parce qu’eux-mêmes ne veulent pas que ça dégénère, parce que les pompiers ne vont pas venir. Ils ont peur de se faire caillasser, même s’ils ne se sont jamais fait caillasser, c’est compliqué. Le souci c’est que l’Etat, au lieu de trouver des solutions pacifiques, fait la guerre aux jeunes et aux gens des quartiers. Alors comment voulez-vous que ça s’arrange ? Moi je suis contre le brûlage de voitures, mais comment voulez-vous que ça s’arrange ? Ils portent plainte contre la famille alors qu’ils ont perdu leur fils ! »
.

.
Les pompiers ont fini par arriver, près de 2 heures après le départ d’incendie, et ont aspergé les carcasses des véhicules sous les applaudissements moqueurs et les huées des habitants.

En pleine nuit, un hélicoptère tournoie au-dessus de Beaumont-sur-Oise.


Les CRS sont arrivés sur les lieux de l’incendie vers minuit, près d’une heure après le départ de feu. Photo transmise par un habitant de Beaumont.