^

Politique

Bordeaux. 48h de GAV et un procès pour avoir relayé des appels Gilets Jaunes à manifester

Depuis vendredi deux gilets participant aux relaies des évènements du mouvement des gilets jaunes à Bordeaux, Peter et Adrian ont été placés en garde à vue par la Police nationale, ils viennent seulement d'être relâchés !

Depuis vendredi, 14 heures, deux militants du mouvement des gilets jaunes à Bordeaux ont été placés en garde à vue par la Police nationale, pour organisation de manifestation illégale et injure sur agent dépositaire de l’autorité publique, une plainte qui a été déposé par monsieur Juppé ainsi que monsieur le préfet et l’état français.
Il y a d’ailleurs eu 12 autres interpellations durant l’acte 8 à Bordeaux !

Ils ont été finalement relâchés dimanche vers 18 heures, nous avons pris contact avec son cercle proche, pour dénoncer médiatiquement les arrestations politiques à l’encontre de ses Gilets Jaunes qui relaie les évènements, dont le cas le plus emblématique est celui d’Eric Drouet, chauffeur routier qui à été mise en garde à vue pour avoir appelé à une manifestation sans l’aval de la préfecture.

Adrian et Peter passeront au tribunal le vendredi 15 juin à 9h00, l’audience aura lieu dans la chambre numéro 5, salle H du tribunal de grande instance de Bordeaux, 30 rue des frères Bonie. Un rassemblement de soutien sera la meilleure façon d’accompagner nos camarades, face à l’autoritarisme grandissant et au piétinement de nos droits démocratiques fondamentaux.

L’acte IX se prépare déjà et ce malgré les intimidations, la répression et les arrestations, de l’État à l’encontre des manifestants et des relayeurs, la mobilisation continue et elle est pas prête à s’arrêter, nous continuerons à nous mobiliser contre Macron, le CAC 40 et son monde.

Crédit photo : johanpx photographie




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Répression   /    Politique