^

Politique

Préparer le tous ensemble !

Bordeaux : Cheminots, postiers et étudiants convergent contre les attaques de Macron

Ce mardi trois avril une nouvelle journée de mobilisation s'est tenue dans le chef-lieu de la nouvelle aquitaine dans le cadre du mouvement de grève des cheminots. Le rendez-vous était donné à la gare Saint Jean, ou plusieurs AG ont eu lieu dans différents services des cheminots, pour ensuite partir en cortège vers la mairie de Bordeaux.

Le rassemblement a commencé à 9hs ou trois AG se sont tenues au même moment pour discuter de la suite du mouvement, divisés par différent secteurs et services des travailleurs du rail. Une AG s’est tenue dans le dépôt, puis deux autres devant la gare. Pour l’instant elles ont toutes réaffirmé avec une large majorité le désir de suivre les modalités de la grève « perlée » déposée par la CGT, l’UNSA et la CFDT.

Plusieurs interventions et discutions intéressantes se sont tenues pendant le déroulement des AGs, notamment celle des roulants ou d’autres secteurs ont été invités, notamment des étudiants en lutte contre la loi Vidal et des postiers qui se battent eux aussi contre les réorganisations dans leurs postes de travail depuis quatre semaines maintenant.

Une belle journée printanière a accompagné les manifestants tout le long du parcours déposé préalablement en préfecture par les différentes organisations syndicales. Les étudiants, qui se sont d’abord rassemblés place de la victoire, ont convergé avec le cortège des cheminots devant la gare Saint Jean. Pour ensuite remonter le cours de la Marne se dirigeant vers la place de la Victoire et continuer en remontant le cours Aristide Brian jusqu’au cours d’Albret et ainsi arriver jusqu’à la Mairie de bordeaux.

Les postiers attendaient déjà sur place de pied ferme en formant une haie d’honneur aux cheminots en lutte. Car en fin de comptes le combat des cheminots c’est aussi le combat pour la défense des services publics dont les postiers font aussi partie. Un bel exemple de convergence, qui montre la ligne à suivre dans cette lutte contre les ordonnance du gouvernement Macron et son monde, ce n’est pas un hasard si le slogan le plus repris dans la manifestation c’était celui de « la grève générale. ».

Échéances suivantes : Demain matin blocage du site Ford Blanquefort pour protester contre la fermeture du site, rendez-vous à 05h30. En suite dans l’après-midi à la faculté de Bordeaux II toujours occupée par les étudiants, pour une AG inter-luttes ou l’on discutera des prochaines actions à venir localement. Il s’agira de faire le lien avec d’autres secteurs du privé qui subissent tout comme le public les offensives du gouvernement et du patronat.




Mots-clés

mouvement étudiant   /    mouvement ouvrier   /    Emmanuel Macron   /    La Poste   /    Politique