^

Monde

Brésil

Brésil : Incendie tragique dans l’un des plus grands musées au monde

Ce dimanche vers 20h au Brésil, à Rio de Janeiro, un important incendie a détruit en totalité le musée national qui abritait des œuvres inestimables. C'est 200 ans de travail dans l'un des plus anciens musées du Brésil qui disparaît. C’est la maintenance non effectuée du bâtiment qui est pointée du doigt alors même que les coupes budgétaires depuis 20 ans ne permettaient pas de rénover le musée.

Le bâtiment de 13 000 mètres carrés abritait des œuvres rares et très anciennes ; des œuvres gréco-romaines, égyptiennes ou encore le plus ancien fossile humain découvert au Brésil. Vers 20h à Rio de Janeiro, l’incendie a démarré après la fermeture des locaux au publics, ravageant entièrement le musée. Les pompiers ont mis plus de quatre heures à contrôler partiellement le feu et nous ne savons toujours pas pour l’instant ce qu’il en est des 20 millions d’articles du musée national de Rio de Janeiro.

Le musée national est détenu par l’université fédérale de Rio de Janeiro qui comme en France connaît des coupes budgétaires importantes sous le gouvernement Temer au Brésil. Le gel des dépenses dans l’éducation depuis 20 ans ainsi que la réduction sur des frais exigés sur la maintenance et la structure nous emmène à une catastrophe qui a détruit 200 ans de travail et des œuvres qui sont le bijou de l’histoire du Brésil. Ce crime contre la mémoire du monde, contenu dans ce musée, est le résultat direct des coupes budgétaires et des projets du gouvernement Temer contre l’éducation, la science, la culture, la santé et le droit des travailleurs.

La destruction de ce musée devient un symbole de la cupidité capitaliste, alors que le gouvernement a versé seulement 46 500 euros pour le budget de l’année 2018 au musée national de Rio de Janeiro, les juges de la cour suprême au Brésil gagne en un mois près de 7700 euros. L’argent pour la répression, pas pour l’éducation et la culture.

Pour l’instant aucun blessé n’a été identifié et par chance le musée était fermé au public, seulement les coupes budgétaires successives emmènent à des situations qui auraient pu mettre en danger le public. Encore plus aberrant, selon nos correspondants au Brésil, les pompiers arrivés très vite sur les lieux de l’incendie ont manqué d’eau au niveau des bouches d’incendie.

Cette incendie est une attaque contre la culture dans le monde entier, alors que le musée national de Rio de Janeiro au Brésil était le cinquième plus important au monde en termes de collections avec ces 200 millions d’œuvres. La destruction de milliers d’années d’histoire face aux capitalistes qui s’enrichissent toujours plus est une honte pour l’humanité. Nous n’oublions pas et ne pardonnons pas notre histoire brûlée pour les gains des capitalistes. D’ores et déjà, les étudiants, chercheurs, professeurs indignés appellent à manifester devant le musée national à Rio de Janeiro ravagé par les flammes contre les politiques destructrices des gouvernements capitalistes.




Mots-clés

Brésil   /    Monde