^

Monde

Bourrage d’urnes et enveloppes électorales pré-confectionnées

Catalogne. Avant même l’annonce des résultats, les anti-indépendance fraudent ?

Quand on fait voter sous état d’exception, il s’agit de « bien » voter. C’est un peu ce qui ressort des premières plaintes enregistrées ce matin, sur l’un des collèges électoraux de Hospitalet de Llobregat, dans la banlieue de Barcelone : « le camp du 155 », du nom du décret qui a placé sous tutelle la Généralité de Catalogne, est bien décidé à bourrer les urnes.

C’est la responsable du collège électoral de La Marina en Bellvitge, Sílvia Cassola, qui a dénoncé la fraude, quelques heures après l’ouverture des bureaux, ce matin. Les responsables du collège ont en effet détecté la présence de plus d’une dizaine d’enveloppes dans lesquelles avait été glissé le bulletin de Ciudadanos, la formation de centre-droit anti-indépendance.

Impossible de dire combien d’électeurs ont voté avec des « enveloppes pré-confectionnées », sans s’en rendre compte. La manœuvre, elle, est assez claire : au cours du dépouillement, si une enveloppe contient deux bulletins Ciudadanos, elle est valide ; si en revanche un électeur a glissé un autre bulletin, notamment indépendantiste, dans une telle enveloppe, les deux bulletins s’annulent et le vote est considéré comme blanc.

Un élément supplémentaire qui démontre la façon dont le « camp du 155 », du nom du décret qui a décapité la Généralité de Catalogne, suspendu l’autonomie politique de la Catalogne et permis l’incarcération de plusieurs responsables politiques indépendantistes de premier plan, envisagent ce scrutin anti-démocratique qui est censé faire revenir la République catalane dans le giron de l’Etat espagnol et de la monarchie.

[Crédit photo : #SomRepubLHica. Le cliché montre une enveloppe pré-confectionnée avec le bulletin Ciudadanos]




Mots-clés

Catalogne   /    Etat Espagnol   /    Monde