^

Notre classe

Riposte ?

Chambéry. Des Gilets Jaunes de Savoie dénoncent les manœuvres de l’extrême-droite pendant une manifestation

Lors de l'acte 5 des Gilets Jaunes, ce samedi 15 décembre à Chambéry, les militants fascistes du Bastion Social ont réussi à tromper leur monde pour s'imposer en tête de manifestation. Désormais prévenus, de nombreux Gilets Jaunes affirment qu'ils ne s'y laisseront pas reprendre à deux fois.

Crédit photo : Mobilisation Savoyarde – Gilets Jaunes de Savoie

Ce samedi 15 décembre, à Chambéry, plus d’un millier de personnes a participé à l’acte 5 des Gilets Jaunes. Depuis le début du mouvement en Savoie, c’était la première fois qu’une manifestation se déroulait en centre-ville de Chambéry. Les forces de police avaient sorti le grand jeu pour l’occasion, avec quadrillage de la place des Eléphants et fouille systématique des sacs.

Si les organisations syndicales et politiques avaient décidé, localement, de participer à la manifestation en fin de cortège, derrière une banderole « Alternative à l’Austérité », les militants fascistes du Bastion Social et du Clan La Montagne ont, pour leur part, profité de l’absence de banderole de tête ainsi que de leur relatif anonymat pour prendre la tête du cortège. Avec une banderole au mot d’ordre volontairement flou, ils ont essayé de faire reprendre des slogans traditionnels des forces nationalistes et fascistes tels que « Europe, jeunesse, révolution » ou « À bas les voleurs ». La petite dizaine de gros bras, responsable de multiples agressions localement, y compris de l’agression d’une militante Gilet Jaune au dépôt pétrolier d’Albens, est ainsi apparue, aux yeux des médias, comme menant la manifestation. Le Bastion Social s’est d’ailleurs immédiatement vanté, sur sa page facebook, d’avoir fait défiler un millier de personnes derrière eux, et de les avoir « soutenus et défendus » : une grossière manœuvre quand on sait que personne ne savait qui ils étaient, et que leurs slogans ont été très peu repris.

Face à cette manipulation, la page facebook « Mobilisation savoyarde – Gilets jaunes de Savoie » a publié un éclaircissement, démentant toute association avec le Bastion Social, et invitant les internautes à aller commenter la publication du Bastion Social. Grands démocrates, ces derniers ont cependant supprimé un à un les commentaires qui leur étaient défavorables, pour ne garder que ceux de leurs amis.

Désormais démasqués, il est probable que les militants du Bastion Social changeront de tactique pour la prochaine manifestation, appelée à se tenir samedi 22 décembre à 10h au départ de la place des Eléphants. Au-delà des mots d’ordre et du gilet qu’ils peuvent endosser pour mieux se fondre dans la masse, il ne faut pas oublier ce que ces militants prônent : l’agression des militants syndicaux et politiques et des personnes racisées, la dissolution des organisations de défense des travailleurs et la préférence nationale – et ce en se cachant derrière des opérations pseudo-humanitaires.

Une démonstration, s’il en était encore besoin, que loin de constituer un mouvement d’extrême-droite, les gilets jaunes dénoncent les agissements de ces groupes fascisants.




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Chambéry   /    Extrême-droite   /    Notre classe