^

Politique

Communiqué NPA

Comptage du Conseil constitutionnel : pas de panique, les militants sont sur les routes

Source

C’est avec étonnement que nous avons constaté que le Conseil constitutionnel n’avait reçu qu’un parrainage pour Philippe Poutou entre mercredi soir et aujourd’hui.

D’après nos comptages, ce sont au moins 65 parrainages qu’il aurait dû recevoir, nous devrions en être à environ une centaine de parrainages au total ce vendredi.

Le problème peut être dû à des retards dans l’acheminement du courrier, à des vérifications supplémentaires effectuées par le Conseil constitutionnel. Par ailleurs, d’après celui-ci, les parrainages arrivés le jeudi 2 mars en fin de journée et le vendredi 3 mars dans la matinée n’ont pu pour l’instant être comptabilisés dans la dernière mise à jour de 11h ce vendredi 3 mars.

C’est une nouvelle illustration de l’absurdité de cette loi, faite pour empêcher les partis qui ne sont pas installés dans les institutions de se présenter, tout en permettant à un Fillon ou un Juppé d’hésiter jusqu’au dernier moment.

Enfin, nous demandons au Conseil constitutionnel de nous communiquer le nom des parrains qui, pour diverses raisons, dont le parrainage aurait été invalidé de façon a ce que nous puissions les contacter au plus vite pour résoudre les problèmes. Ces cas sont certes marginaux (1% selon leur estimation), mais ils pourraient dans notre cas faire la différence.

Nous restons confiants sur la possibilité d’obtenir nos parrainages, même si nous renouvelons notre appel aux maires à parrainer la candidature de Philippe Poutou afin que le seul candidat ouvrier puisse se présenter.

Montreuil, le 3 mars 2017




Mots-clés

#Poutou2017   /    Philippe Poutou   /    Présidentielles 2017   /    Politique