Société

Communiqué de presse de la famille Traoré

Conseil municipal annulé, proches de la famille Traoré arrêtés : à Beaumont, les pressions politiques s’accentuent

Publié le 22 novembre 2016

Suite à l’interpellation par la gendarmerie de Youssouf Traoré, frère d’Adama, ce mardi 22 novembre au matin, la mairie de Beaumont-sur-Oise poursuit dans la provocation en annulant le conseil municipal de ce soir, par un communiqué scandaleux reproduit ci-dessous. Nous relayons le communiqué de réponse de la famille Traoré.

Pas de conseil municipal ce soir mais une arrestation ce matin... Dans un communiqué, la maire de Beaumont vient d’annoncer l’annulation de la séance prévue ce mardi 22 novembre au motif que " les conditions de sécurité " ne seraient pas réunies. Quelques heures avant, notre famille devait faire face à l’arrestation de Youssouf Traoré, l’un des petits frères d’Adama Traoré, emmené ce matin à la gendarmerie de Pontoise.

Le point commun entre ces deux informations ? La tentative de criminalisation de notre famille et du combat que nous menons pour que justice soit faite. Comme le résume Assa Traoré : " Ils veulent détruire notre cercle familial et nous faire passer pour les coupables. Ils veulent nous détruire pour nous faire taire. "

Depuis la mort d’Adama Traoré, le quartier Boyenval où vivent ses proches subit les pressions politiques de la municipalité et l’acharnement des gendarmes qui n’hésitent pas à harceler, tabasser puis à interpeller ces jeunes...pour outrage.

Notre famille est particulièrement ciblée :
-  Adama Traoré est mort le 19 juillet,
-  plusieurs membres de sa famille ont été insultés, menacés, frappés et/ou interpellés par la police dans les semaines qui ont suivi,
-  Assa Traoré est visée par une plainte de la maire de Beaumont pour diffamation
-  Samba Traoré a été tabassé dans la nuit du 17 au 1 8 novembre lors d’une expédition punitive de la gendarmerie,
-  et voilà que Youssouf Traoré est arrêté pour des raisons obscures...

Les conditions de sécurité dont parle Nathalie Groux, cela fait des mois qu’elles ne sont pas réunies et nous sommes les premiers à en faire les frais. Elle qui partageait il y a peu des publications Facebook invitant les « citoyens de souche » à s’armer pour aider « nos pauvres policiers sans recours ». Quand tout ceci va-t-il cesser ? Quand allez-vous prendre la mesure de ce que nous sommes en train de vivre ?

Nous dénonçons vivement cet acharnement et craignons ses conséquences. Les pressions politiques et policières que nous subissons ne peuvent conduire qu’à un nouveau drame.

Afin de faire toute la lumière sur ces agissements, nous maintenons la conférence de presse initialement prévue devant la mairie et invitons nos soutiens à nous y rejoindre. Elle aura lieu à 20h.

Communiqué de la mairie de Beaumont sur Oise :