^

Politique

La réaction prend position

« Contre Macron », La Manif pour tous soutient implicitement Le Pen

Mardi, La Manif pour tous a sortie un communiqué n’appelant pas à voter Marine Le Pen, mais presque.

Macron, dans sa course à la présidentielle, avait fait preuve d’une démagogie ridicule pour un groupe aux idées d’extrême droite. Il avait rencontré des prêtres de La Manif pour tous et surtout, il avait affirmé : « une des erreurs fondamentales de ce quinquennat a été d’ignorer une partie du pays […] C’est ce qui s’est passé avec le mariage pour tous, où on a humilié cette France-là.  ». Alors voilà, aujourd’hui cette partie de la droite qui a soutenu Fillon dévoile encore plus clairement son vrai visage.

Celle-ci a commencé lundi avec Sens commun, l’importante émanation politique de La Manif pour tous engagée auprès de François Fillon, qui n’a pas respecté la consigne de celui-ci de voter Macron. « Comment choisir entre le chaos porté par Marine Le Pen et le pourrissement politique d’Emmanuel Macron ? », a estimé dimanche le président de Sens commun, Christophe Billan, dans un entretien à l’hebdomadaire Famille chrétienne. « Nous mesurons pleinement le danger que comportent ces deux dernières options », mais elles «  m’apparaissent délétères  », a-t-il souligné, évoquant « d’un côté, le régime étatiste de Marine Le Pen, de l’autre, la déconstruction irréaliste d’Emmanuel Macron ».

Des paroles contre Marine Le Pen qui paraissent bien vaines. Car se mobiliser sur les mêmes idées et la critiquer ensuite ne permet pas de revêtir robe de pureté…
D’ailleurs, selon un sondage Ifop pour Atlantico sorti le 20 avril, le « régime étatiste  » de Marine Le Pen remportait déjà beaucoup d’adhésion au premier tour : 48 % des Français se déclarant très proches des idées du mouvement envisageaient de voter pour Marine Le Pen et 42 % d’entre eux penchaient pour François Fillon.

C’est donc sans crainte que mardi, La Manif pour tous est allée plus loin dans un communiqué :

Macron, c’est non !

 Emmanuel Macron entend prendre la suite du quinquennat qui s’achève et poursuivre le bouleversement de civilisation. Candidat ouvertement anti-famille, il fait passer l’argent avant l’humain. 

La Manif pour tous qui se dit «  Libre et indépendante de tous partis » et qui « s’est toujours refusée à donner de quelconques consignes de vote », appelle en filigrane à voter Le Pen qui n’est pas mentionnée dans le communiqué mais dont on peut lire le programme « pro-famille » (réactionnaire) dans d’autres pages.

Christine Boutin, qui qualifie sans problème l’homosexualité « d’abomination » et qui est présidente d’honneur du Parti chrétien-démocrate et ex-ministre de Nicolas Sarkozy, n’a pas hésité à être plus claire. Elle a déclaré qu’elle s’apprêtait à voter pour le FN afin d’affaiblir le candidat d’En Marche !.

Pourtant, l’attitude du FN, elle, n’est pas toujours claire sur les sujets de prédilection du mouvement comme l’abrogation de la loi Taubira. L’attitude de La Manif pour tous aurait peut-être été encore plus explicite si la candidate du FN à l’élection présidentielle avait été Marion Maréchal-Le Pen.

Pour autant, bien que le FN ne s’est pas beaucoup montré lors des mobilisations ultra violentes de La Manif pour tous, il va être le premier à bénéficier de ce mouvement réactionnaire.




Mots-clés

La Manif Pour Tous   /    Marine Le Pen   /    Présidentielles 2017   /    Macron   /    FN   /    Politique