^

Genres et Sexualités

Homophobie

Coup de com’. Contre l’homophobie, Marlène Schiappa propose un buzzer à Hanouna

Suite aux critiques reçues à l’encontre de l’émission Touche pas à mon poste et son « sketch » homophobe la nouvelle secrétaire d’Etat à l’égalité homme-femme, Marlène Schiappa, a tenu à le rencontrer... pour lui proposer une méthode de lutte contre l’homophobie on ne peut plus ridicule...

Il fallait bien faire passer la pilule d’un ministère des droits de femmes qui devient secrétariat d’état à l’égalité homme-femme. C’est sans doute pour cette raison que Marlène Schiappa a tenu à rencontrer Cyril Hanouna suite à la « polémique » déclenché par son émission. La secrétaire d’Etat, qui se prévaut d’avoir été spécialisée sur les questions LGBT au sein de la mairie du Mans dont elle était conseillère municipale, a en effet rencontré le présentateur pour « privilégier la discussion bilatérale » et le dialogue pour lui faire comprendre ce qu’est la culture du viol et le fait qu’il ne faut pas « outrer » publiquement les personnes LGBT.

Un bon point de départ sans doute, si celui-ci ne conduisait pas, de fait, à relativiser la gravité des actes (agressions sexuelles, insultes...) qui ont eu lieu dans son émission depuis des mois, jusqu’à cette semaine encore où les chroniqueurs ont joué à qui trouverait la meilleure excuse au joueur de tennis Maxime Hamou qui avait agressé une journaliste quelques jours auparavant. Car comment peut-on croire que l’homophobie et le sexisme d’Hanouna soient lié à un manque de compréhension des oppressions ?

Mieux encore, la ministre a discuté avec lui, au cours de la rencontre détaillée dans une interview au Nouvel Obs d’une méthode de lutte contre l’homophobie on ne peut plus clémente. Le principe est simple, quand l’émission « va trop loin », il est proposé au présentateur d’avoir à sa disposition et à celles de ces chroniqueurs un « buzzer », pour pointer les actes qui dépasser les bornes. On peut se demander à quoi servirait ce buzzer, quand on sait que les 20 500 plaintes des téléspectateurs adressées au CSA sont pour l’instant restées lettre morte. En d’autres termes, il n’est pas proposé à Hanouna d’en finir avec son personnage relai des oppressions et de l’idéologie hétérosexiste dominante, mais juste de s’arrêter quand ça va « trop loin » ! Mais trop loin pour qui ? Pour les milliers de personnes LGBT qui subissent au jour le jour les discriminations et les violences, ou pour le « pinkwashing » de la secrétaire d’Etat ? Comme certains internautes l’ont exprimé sur les réseaux sociaux, désormais, grâce au gouvernement Macron « Quand vous vous ferez tabasser par des homophobes, n’oubliez pas de buzzer pour dire que ça va trop loin ! ». Dans ce gouvernement, entre un ministre anti-mariage pour tous et des propositions de ce type, ce n’est peut-être pas qu’à Hanouna qu’il faudra faire un cours sur la réalité de l’homophobie...




Mots-clés

Cyril Hanouna   /    homophobie   /    Genres et Sexualités