^

Monde

Leurs frontières tuent

Danemark : un homme algérien tué par la police lors de son expulsion

Mercredi 22 novembre, un homme algérien est décédé dans un hôpital à Copenhague suite à une expulsion par la police danoise, rapportaient jeudi plusieurs médias locaux.

Agé de 34 ans, l’homme tué par la police était sur le point d’être expulsé vers l’Algérie lundi 20 novembre 2017 de l’aéroport Kastrup de Copenhague. Embarqué de force dans un avion devant aller à Paris, trois policiers danois, présents à bord de cet appareil, lui ont infligé "pendant une demi-heure beaucoup de dégâts", selon Dagen.Dk, citant des passagers à bord du même avion.

« J’ai remarqué trois agents de la police danoise qui tentaient d’embarquer le citoyen algérien de force à bord de l’avion (…) deux d’entre eux se sont jetés sur lui tandis qu’un troisième tentait de l’immobiliser sur son siège » rapporte un témoin de la scène, qui ajoute que la répression par les trois agents de police a duré environs une demi-heure.

"Je pouvais voir qu’il y avait trois officiers sur lui. Deux d’entre eux étaient couchés sur lui, et le troisième le retenait dans son siège", a témoigné un passager. D’autres passagers se disaient "choqués", affirmant que les "officiers étaient trop durs", sommant le ressortissant algérien, qui a reçu plusieurs coups, de se "taire".

La victime a par la suite été évacuée de l’appareil et transférée directement à l’hôpital. Elle est décédée deux jours plus tard. Tué directement par la police, c’est une nouvelle illustration de leur Europe forteresse. Leur frontières tuent. Leur frontières, nos morts.

Crédits photos : Joachim Rode/Polfoto/Ritzau




Mots-clés

Union Europénne   /    Réfugiés   /    Monde