Révolution Permanente N° 9

RP09 - Mai 2013 - 60 pages Ne laissons pas le FN et l'extrême-droite capitaliser l'effondrement de Hollande

«Le pic de la crise est devant nous, déclarait avec lucidité l’ancien premier ministre UMP Jean-Pierre Raffarin dans une interview au Parisien début mai. Les derniers chiffres du chômage ont atteint un record historique cette année (5 350 000 toutes catégories confondues), et tout le monde s’accorde pour dire qu’ils seront en hausse en 2013 comme en 2014. La récession fera baisser cette année le PIB européen de 0,4%, après un recul de 0,3% en 2012. Pour la première fois, celui de la France reculera, à – 0,1%. Et l’on a vu dans les dernières semaines le patronat ouvrir une deuxième vague de son offensive contre le monde du travail, avec les accords compétitivité sur les sites PSA, et de nouvelles annonces de fermeture de sites (cimenteries, activités portuaires, sous-traitance, etc.). En pleine campagne électorale, le candidat favori à la présidence du syndicat des grands patrons a déclaré vouloir bâtir «un Médef de combat». La crise historique du capitalisme, qui avait été contenue en 2008 via l’endettement public, bouleverse depuis déjà plusieurs mois l’économie réelle. Et elle a commencé à transformer les temps politiques dans lesquels nous évoluons.