^

Notre classe

Organisons-nous

Dans les Yvelines, la colère s’est allumée, et ne veut pas s’éteindre. Tous ensemble pour l’acte VI

Cet immense département a été le théâtre, durant ces dernières semaines, de nombreux évènements, blocages, occupations, barrages, grèves et répressions qui témoignent, à un degré parfois dramatique, de l’intensité du mouvement social et politique qui surgit d’une longue et ancienne lame de fond.

Image, de gauche à droite : blocage de Coignières, ouvriers de PSA Poissy et d’autres usines automobiles le 15/12, lycéens de Mantes-la-Jolie

Ce sont les lycéens de Mantes-la-Jolie qui ont subi une brutale répression, véritable torture devenue désormais emblématique, ce sont leurs parents et leurs enseignants, ce sont les gilets jaunes qui ont résisté, pendant plusieurs nuits, sur le barrage autoroutier de Mantes ou au dépôt de carburants de Coignières, c’est, à Plaisir, les hospitaliers qui se battent pour un service public mis à mal, ce sont les ouvriers de PSA Poissy qui se sont mis en grève samedi dernier pour manifester avec les Gilets Jaunes, ce sont les conducteurs SNCF de Mantes qui reprennent la lutte à laquelle ils n’ont pas renoncé,… ce sont tous ceux-là et celles-là qui ne renoncent pas et qui doivent tisser des liens de solidarité active pour résister et gagner.

Dans cet esprit, nous relayons ci-dessous un communiqué du Front Social 78 qui comprend des militants d’organisations politiques et syndicales très diverses et qui appelle et soutient toutes les initiatives qui permettront d’œuvrer à la convergence, la solidarité et l’auto-organisation de ces légitimes colères.

— 

Communiqué du Front Social Yvelinois

Lundi 17-12-2018

L’actualité des divers secteurs en luttes, puis celle dernièrement des gilets jaunes, nous préoccupe tous les jours un peu plus.
Cette actualité vient acter un malaise profond où émerge la prise de conscience par de plus en plus de monde d’un système inégalitaire et injuste.
Elle vient aussi signifier que ce n’est que dans le rapport de force que nous pouvons nous faire entendre.

Dans une société de plus en plus clivée et individualiste, et en dépit d’un traitement médiatique souvent en notre défaveur, nous constatons que les solidarités émergent malgré tout, et notamment sur les ronds-points de France.
Forts de ce constat, nous ne pouvons que continuer à soutenir, et appeler à soutenir, les camarades en lutte partout.
Car c’est MAINTENANT qu’est mise à l’ordre du jour du débat public la remise en cause radicale d’un système libéral faisant toujours passer l’argent avant l’humain.
Car le problème c’est cette société capitaliste, et non pas les « pauvres », les « assistés » ou les « étrangers ».
Et ce n’est pas un hasard si le système se durcit : c’est qu’il se sent menacé !
Ainsi les inspecteurs du travail, défenseurs des travailleurs, n’ont plus les moyens de réaliser dignement leurs missions et la répression syndicale est de plus en plus vive.
Quant aux chômeurs, ils n’ont même pas droit de cité, lors du discours de Maqueron aux gilets jaunes ?!!

Le système se durcit aussi à travers une répression policière toujours plus violente, comme nous ne l’avons que trop constaté depuis les manifestations contre la loi El Khomri jusque récemment dans notre département à Mantes-La-Jolie auprès des lycéens.

Le Front Social Yvelinois tient à exprimer son indignation ainsi que sa colère suite à l’arrestation des 150 lycéens et la façon ignominieuse dont ils ont été traités, comme en attestent les vidéos sur internet.

Le Front Social Yvelinois soutient radicalement les luttes en cours de nos amis postiers, cheminots, hospitaliers, éducatifs, travailleurs isolés du privé… avec l’espoir que les organisations syndicales se positionnent pour la grève générale.

Le Front Social Yvelinois apporte tout son soutien au mouvement des gilets jaunes, salue la tenue 6 jours et 5 nuits durant du rond-point de la raffinerie de Coignières et appelle à rejoindre les diverses actions à venir.

Le Front Social Yvelinois, faisant toujours passer l’humain d’abord, dénonce l’indifférence faite au sort des migrants qui ne sont en rien responsables de la situation catastrophique du pays, ainsi que de l’indifférence portée à la catastrophe écologique annoncée : fin du monde et fin du mois, même combat !

DE LA CONVERGENCE DES LUTTES A LA CONVERGENCE DES MOBILISATIONS : TOUS SOLIDAIRES ET TOUS EN MARCHE CONTRE MAQUERON ET SON MONDE !

Nous sommes tous dans le même bateau




Mots-clés

Yvelines (78)   /    Gilets jaunes   /    Convergence   /    Front Social   /    Manifestation   /    Cheminot-e-s   /    Grève   /    Emmanuel Macron   /    Lycées   /    Notre classe