^

Politique

Toujours raciste, toujours nationaliste, mais en tête des sondages…

Décryptage du programme présidentiel du FN

Habituellement quand les politiques sortent leur programme présidentiel, on sait qu'on ne doit pas y croire vraiment. Mais en voici un auquel on n'a même pas envie de croire : c'est celui du FN. Sorti très récemment, il cite 144 « engagements présidentiels » de Marine Le Pen pour la France et est découpé en 7 parties : une France libre, une France sûre, une France fière, etc. Révolution Permanente vous en propose une brève analyse. Nathan Bolet

Le premier chapitre du programme du Front National pour les présidentielles concerne « La Liberté », et contient 11 « engagements » qui vont de la proposition de réduire le nombre de sénateurs et députés à la « liberté de scolariser ses enfants selon ses choix ». Concernant cette dernière mesure il ne s’agit évidemment pas de proposer enfin un accès décent à l’éducation dans les quartiers populaires, mais surtout de contrôler strictement la « compatibilité avec les valeurs de la République des enseignements dispensés dans les établissements privés hors-contrat. » Le lecteur averti comprendra cependant qu’on ne parle pas ici du groupe scolaire privé St Dominique au Pecq-sur-Seine, qui dispense des cours de catéchisme et d’histoire sainte.

Autre promesse phare du programme de liberté du FN : la défense du droit des femmes. On peut tiquer quand on se souvient des nombreuses déclarations de Marion-Maréchal Le Pen en faveur du déremboursement de l’IVG. Mais rassurez-vous, le Front National nous montre du doigt le vrai ennemi du droit des femmes aujourd’hui. Il propose en effet en premier lieu de « lutter contre l’islamisme qui fait reculer leurs libertés fondamentales ». Ou quand les personnalités politiques instrumentalisent le féminisme à des fins racistes et islamophobes… En ce qui concerne le droit des femmes et LGBTI, Marine Le Pen compte aussi, entre autres, abroger la loi Taubira autorisant le mariage pour tous et maintenir l’interdiction de la GPA.

Sur les questions de sûreté, d’immigration et de terrorisme, le Front National reste fidèle à lui-même. En effet il promet d’embaucher 15000 gendarmes et policiers de plus, et d’ouvrir 40000 places de prison supplémentaires. Quid de la justice de classe qui envoie des innocents en prison ? Bien sur il propose aussi d’armer plus et mieux les forces de l’ordre et de « désarmer les banlieues », voulant mettre fin aux fameuses « zones de non-droit » tant fantasmées par l’extrême droite. Mais si les quartiers populaires sont des « zones de non-droit », ce n’est pas à cause de la brutalité de ses habitants mais bien à cause de la police qui en effet bafoue tous leurs droits. Alors armer encore plus les assassins d’Adama Traoré ou les violeurs de Théo est loin d’être une solution.

Vis à vis de l’immigration, on trouvera entre autres dans ce programme la mise en place d’un quota d’immigrants légaux de 10000 par an, ce qui est extrêmement faible au vu de la crise migratoire sans précédent que le monde traverse, notamment due aux interventions impérialistes meurtrières au Moyen-Orient et en Afrique. Il s’agit aussi de détruire le droit du sol, le regroupement familial et la naturalisation par mariage. De plus le FN veut rendre impossible la régularisation ou la naturalisation des étrangers en situation illégale. Pour cela Marine Le Pen estime utile d’embaucher 6000 agents de douane supplémentaires.

Á propos des questions de terrorisme, le FN entend rétablir l’indignité nationale pour les individus coupables de crimes et délits liés au terrorisme islamiste. Il s’agira aussi d’expulser immédiatement tout étranger en lien avec le fondamentalisme islamiste et notamment les fichés S (c’est à dire qu’il suffit d’avoir son nom dans un registre obscur pour se faire expulser, alors même que les exemples d’abus à ce propos sont déjà trop nombreux).

Sur un plan plus social, le FN nous promet de lutter contre la fraude fiscale pour faire des économies. Mais doit-on rappeler le nombre de scandales financiers dans lesquels ce parti est impliqué ?

Autre façon de limiter les dépenses de l’État selon le FN : la suppression pure et simple de l’Aide Médicale d’État...

Un autre chapitre entier est consacré à la « Fierté Nationale ». Voilà des revendication plus idéologiques de l’extrême-droite, par exemple le refus des « repentances d’État » qui, selon le FN, diviseraient. Il faut lire ici que le FN au pouvoir ne formulera jamais d’excuses d’État concernant les Algériens tués et noyés dans la Seine, ou demain concernant le traitement actuel des migrants ou encore les nombreux crimes de guerre de l’armée française en Centrafrique. Car pour Marine Le Pen et ses sbires, nous devons en être fiers.

Plus bas nous pourrons trouver noir sur blanc les mesures qui expriment ouvertement une volonté de mise au pas de la jeunesse à travers la « restauration de l’autorité du maître » et le port de l’uniforme dans l’enseignement ainsi qu’un retour en force du service militaire obligatoire. Cette jeunesse contre laquelle le Front National entend bien lancer aussi une offensive de précarisation en voulant promouvoir et multiplier l’alternance (contrats d’apprentissage et de professionnalisation).

Mais il s’agit aussi de restaurer la puissance et le rayonnement militaire de la France à l’international ! Pour cela le Front National entend entre autres embaucher 50000 militaires supplémentaires, les équiper d’avantage, construire un deuxième porte-avion militaire, acheter des avions de chasse, etc. Et ce en augmentant drastiquement le budget de la Défense, pour le faire grimper jusqu’à 3% du PIB !

En bref, derrière les mensonges, la démagogie et les postures « anti-système » de ce parti, se cache un programme raciste, nationaliste, guerrier et antisocial. Face à ces candidats tous plus pourris les uns que les autres, opposons dès maintenant notre programme anticapitaliste, internationaliste et progressiste, qui prend en compte les revendications émancipatrices des travailleurs exploités, des femmes et LGBTI, des personnes racisées et de la jeunesse !Organisons la riposte face à l’extrême droite !

_




Mots-clés

Présidentielles 2017   /    Racisme   /    FN   /    Politique