Société

Témoignage

[Dernière Minute]Charge de la police à Rennes : « sourire aux lèvres, les flics criaient : ‘’on va tous vous niquer’’ »

Publié le 2 juin 2016

Crédit photo Vincent Feuray

Correspondant

Cette après-midi, à Rennes, plusieurs véhicules de police ont foncé sur la foule de manifestants venus mener une action de blocage sur la rocade. La répression, d’une violence extrême, a fait plusieurs blessés, emmenés à l’hôpital par des pompiers. Présent sur place, M., étudiant, raconte ce qu’il s’est passé.

« La manif est partie à 11h30 de la place Charles de Gaulle. Elle était calme et il n’y avait pas de réel dispositif policier. La manifestation s’est ensuite dirigée vers la préfecture, mais à été bloqué par les CRS et la BAC. Elle à été rejointe par un cortège CGT, puis s’est dirigé vers l’université de Villejean. Là bas, la BAC a commencé à charger les manifestants, qui ne voulaient pas l’affrontement et qui se sot enfuis.

Ce genre de coup de pression a continué jusqu’à la rocade, ou des véhicule-béliers (5-6) de CRS sont passés à travers la manifestation (en ralentissant a peine) et les CRS présents à l’intérieur des véhicules ont entièrement gazé la manifestation avec des gazeuses.

Des CRS ont fait des doigts d’honneur aux manifestants, sourires aux lèvres. Certains camarades ont crus qu’ils allaient tous se faire embarqués. Les manifestants se sont ensuite fait charger sans relâche par la BAC, de tous les cotés, en frappant tout le monde, même les blessées et surtout les médecins, toujours le sourire aux lèvres, tout en criant "on va tous les niquer" ou encore "on va niquer vos mères". Les manifestants se sont ensuite faits poursuivre dans les ruelles. On aurait dit une traque. »

Aux dernières informations, cinq personnes, réclamant l’intervention des pompiers, ont été emmenées à l’hôpital.