Politique

Dans la droite ligne de St-Bernard...

Sans Pitié. Evacuation violente de la Basilique de St-Denis

Publié le 4 mai 2016

Depuis 18h00 aujourd’hui, les habitants du 48 (jamais relogés depuis l’assaut du Raid en novembre 2015) et leurs soutiens occupaient la Basilique de Saint-Denis afin de réclamer un logement décent et obtenir le statut de victime du terrorisme.

Correspondants

Cette occupation se faisait dans le cadre de la quatrième Nuit Debout à Saint-Denis, organisée par l’interpro (réunissant différents secteurs de salariés de la ville). Vers 20h30, avec l’autorisation de l’évêque, un premier groupe déjà important de CRS tente de déloger les manifestants mais sans succès. Déterminée à libérer ce lieu, symbole du patrimoine français (tombe des derniers rois de France et incarnation de la « charité chrétienne »), c’est une armée de collègues qui est venue en renfort pour expulser très violemment ses occupants. Les militants se sont vus tour à tour poussés, matraqués, jetés au sol, pris à la gorge, traîner par les cheveux tandis que la foule venue en soutien se faisait elle aussi repousser.

Ce nouvel épisode de violence est un exemple de l’escalade du niveau de répression qui sévit en France, moyen d’expression d’un gouvernement antisocial et liberticide.
Après avoir hué le cordon de CRS, la Nuit Debout de Saint-Denis a repris de plus belle avec une intervention d’Amal Bentounsi, fondatrice du collectif Urgence Notre Police Assassine.

partager

Mots-clés