^

Jeunesse

Lutte contre la sélection

1500 personnes à Tolbiac pour reconduire le blocage illimité du centre

Assemblée générale massive ce matin au centre de Tolbiac, occupé depuis huit jours par les étudiants mobilisés contre la sélection. Le blocage a été reconduit.

Huit jours après le début du blocage et l’occupation jour et nuit du centre de Tolbiac, et ce malgré les difficultés de transport, la détermination des étudiants mobilisés contre le plan étudiants est loin d’être émoussée à l’université Paris 1. Au contraire, l’amphi N du centre n’avait jamais été aussi rempli depuis le départ de la mobilisation. Les 1500 personnes présentes ne pouvaient même pas tenir dans l’amphi à double étage et des compteurs ont du être dépêchés en dehors de la salle.

Dans le même temps, les organisations anti-blocage, notamment la Fede Paris 1, qui avaient appelé à se mobiliser massivement pour le déblocage du centre, se sont vues considérablement affaiblies. Leurs espoirs ont vite été douchés par une Assemblée Générale remotivée par l’amplification de la mobilisation ces derniers jours. Plusieurs étudiants ont pris la parole pour expliquer que, s’ils étaient contre le blocage au commencement, force est de constater que celui permettait de faire vivre la fac et de construire une opposition nécessaire au gouvernement.

C’est donc assez logiquement que le blocage a été reconduit de manière très massive par plus de 1000 étudiants. Entre les trois options proposées au vote, c’est même l’option la plus radicale, celle du blocage illimité jusqu’au retrait de la loi qui a été adoptée à une courte majorité, devant les options du blocage d’une ou de deux semaines.

La discussion a tourné principalement autour des moyens de renforcer la lutte : comment faire vivre la fac ouverte durant l’occupation mais aussi étendre et coordonner la mobilisation à l’échelle nationale. C’est en ce sens que l’envoi de 9 délégués, conformément aux modalités de participation, a été adopté dans le cadre de la Coordination Nationale Etudiante (CNE) qui aura lieu ce week end à Nanterre.

Enfin, un cortège très fourni, rejoint par les lycéens de l’établissement voisin de la fac, est parti en direction de la manifestation des cheminots au départ de Gare de l’Est. L’occasion de construire une convergence réelle pour faire plier le gouvernement.

La prochaine Assemblée Générale a été fixée au lundi 9 avril 10h. D’ici là, l’occupation du centre continue avec de nombreuses activités, conférences et cours alternatifs qui se tiendront dans une fac qui se veut largement ouverte.




Mots-clés

Blocage économique    /    Sélection à l’université   /    Cheminot-e-s   /    Grève   /    Emmanuel Macron   /    Jeunesse