Notre classe

« Les cheminots, arrivés dans la grève reconductible après d’autres secteurs mobilisés, continueront à se battre ! »

[Dernière minute]Communiqué des grévistes des gares parisiennes du 15 juin 2016

Publié le 15 juin 2016

Nous reproduisons ci-dessous le communiqué des grévistes des gares parisiennes réunis le 15 juin 2016.

Nous, grévistes réunis ce jour 15 juin 2016,

Nous réjouissons de la décision des fédérations CGT et SUD-RAIL de ne pas signer l’accord d entreprise. En effet c’est un accord précaire à double titre : Précarité dans le temps car il pourrait être dénoncé à tout moment et aura une durée maximale de 5 ans ; Précarité dans les faits, avec notamment l’article 49 (équivalent de l’article 2 de la loi travail pour le privé) permettant des accords locaux dérogatoires en fonction d impératifs économiques.

C’est pourquoi nous demandons aux fédérations SUD-RAIL et CGT d’aller plus loin en faisant valoir leur droit d’opposition à cet accord d’entreprise.

Nous ne devons pas céder au chantage de la direction SNCF.

La mobilisation contre la loi travail continue, on l’a vu avec la mobilisation du 14 juin dans la rue. Nous invitons tous les travailleurs à continuer le combat pour le retrait de la loi travail.

Les cheminots, arrivés dans la grève reconductible après d’autres secteurs mobilisés, continueront à se battre sans attendre les prochaines dates de mobilisation, quelque soit l’issue de la grève à la SNCF.

La décision du gouvernement d’interdire les manifestations est inacceptable, et ne nous empêchera pas de manifester, notamment le 23 juin prochain, et d’être en grève.