^

Politique

Migrants

Dernière minute. Manipulation policière et médiatique

Après les violences policières contre les migrants et leurs soutiens, jeudi 11 au soir, devant la caserne désaffectée de la rue Philippe de Girardet, dans le 10-ème arrondissement de la capitale, nous reproduisons le communiqué du NPA en réaction aux mensonges des forces de répression de Valls et Cazeneuve, relayés par la presse.

1 / 1

Depuis l’occupation de la caserne de pompiers désaffectée du 10°arrondissement par les migrants on assiste de la part du pouvoir à une campagne dénonçant les manipulations d’organisations politiques notamment le Parti de gauche et le NPA qui seraient fauteurs de violence.

Le comble est atteint par une photo publiée sur le site du Parisien montrant une personne à terre se tenant l’œil, assisté par un policier. La légende « un policier a été sévèrement blessé à l’œil par une pierre ». Cette « info » est reprise sur tous les sites d’informations.

A trop vouloir prouver la prétendue violence des manifestants, ils se prennent les pieds dans le tapis. En fait de policier, il s’agit de F.V., militant du NPA, syndicaliste CGT, venu soutenir les migrants dans leur combat pour la reconnaissance de leurs droits. Il a de multiples fractures à la face et devra être opéré après la résorption de l’hématome.

La violence est clairement du côté de la police. Les agressions multiples contre les soutiens présents devant la caserne n’étaient absolument pas justifiées. Le pouvoir, une fois de plus tente de discréditer et faire taire la lutte des migrants et la solidarité par la manière forte.

Montreuil, le 12 juin 2015




Mots-clés

Réfugiés   /    Répression   /    Politique