Jeunesse

La répression continue

Dernière minute : Trois étudiant.e.s interpellé.e.s ce matin à Montpellier

Publié le 4 mai 2016

Dom Thomas

Trois étudiants ont été interpellés ce matin à Montpellier, alors qu’ils étaient venus apporter leur soutien aux lycéens mobilisés de Jean Monnet qui bloquaient leur établissement.
Enfermés au commissariat quelques heures, les camarades sont désormais libres, mais une plainte a été déposée contre eux par l’administration du lycée. Ils doivent se rendre au tribunal cet après-midi pour connaître les suites. On leur a déjà annoncé la volonté du procureur de se servir d’eux comme exemple, à l’image du camarade passé en procès lundi, qui a écopé de 8 mois de prison avec sursis et 3 ans de contrôle judiciaire avec interdiction de sortie du territoire, à la suite de sa participation à la manifestation de jeudi 28.
Ces interpellations s’inscrivent également dans la droite ligne des déploiements policiers qui ont lieu aux abords des lycées montpelliérains depuis le début de la semaine, afin d’empêcher toute tentative de blocage
A l’heure où l’Etat et ses sbires, dont bien sûr la police mais aussi les directeurs et directrices d’établissement scolaires et universitaires alliée aux forces de l’ordre, utilisent intimidation et répression violente pour faire taire toute contestation, nous réaffirmons que nous ne nous laisserons pas faire !