^

Monde

Etat espagnol

Des agressions néo-nazies à Valence… et la police s’en prend aux antifascistes

Des groupuscules d’extrême-droite ont violemment agressé des manifestants indépendantistes durant la manifestation du 9 octobre.

La mobilisation prévue par les courants indépendantistes, qui se rassemblent tous les 9 octobre pour le jour de la fête de la Communauté Valencienne, s’est achevée avec les incidents les plus graves que la ville ait connu depuis longtemps, en raison de l’action de groupes d’extrême-droite qui ont sauvagement attaqué les manifestants.

Des coups de poing, de pieds à des femmes qui étaient déjà au sol et tout type d’agressions ont été commis pendant la manifestation indépendantiste de Valence dans le but de la disperser.

La marche avait été appelée autour du slogan « Sí al valenciano ». Y participaient des groupes indépendantistes comme Arran et la CUP, se regroupant autour du mot d’ordre : « L’indépendance est la seule voie ». Les groupuscules d’extrême droite ont quant à eux appelé à une « contre-manifestation » illégale pour empêcher les manifestants indépendantistes de se rassembler.

Avant que la marche du 9 octobre commence, les fascistes se sont infiltré parmi les manifestants pendant que la police faisait barrage, empêchant la manifestation indépendantiste d’avancer. Peu après, les agressions ont commencé. Comme si cela ne suffisait pas, la police chargeait aussi, pendant que les gens courraient et que les militants d’extrême droite persécutaient les manifestants.

[Agressions fascistes à Valence.
Regardez celui qui a un taureau sur son drapeau.]

Comme cela a été dénoncé sur les réseaux sociaux, pendant que les fascistes rouaient de coups les manifestants, la police réprimait les antifascistes.

[Contre-manif nazie le 9 octobre. Ils nous ont attaqués et la police nous a poursuivi.]

La police, encore une fois, montre qui elle défend : ceux qui crient à « l’unité de l’Espagne », en accord avec la ligne du gouvernement central et avec des symboles franquistes, et qui agressent brutalement les manifestants pro-indépendance.

Source : IzquierdaDiario.es

Crédits photo : P. Verhas




Mots-clés

Catalogne   /    Monde