^

Monde

Esclavage moderne

Des étudiants chinois exploités pour fabriquer l’Iphone X

Travailler 11heures par jour pour accélérer la production de l'Iphone X c'est ce que vivent quelques 3000 lycéens de Zhengzhou dans le centre du pays. Les fêtes approchant, il faut absolument que ce modèle de luxe conçu pour le dixième anniversaire du smartphone star d'Apple soit dans tous les magasins quand bien même il faut faire appel à de la main d'oeuvre forcée. Crédit photo : afp.com/STR

Foxconn, le principal sous-traitant d’Apple en Chine, s’est installé dans la capitale du Henan en 2012 pour bénéficier de la main-d’œuvre abondante et bon marché de cette province du centre de la Chine et qui est la plus peuplée. Foxcomm est le 1er sous traitant mondial des géants de l’électronique notamment d’Apple. Après une vague de suicide en 2010, Apple principale client, à renforcé ses contrôles, pourtant cela n’empêche pas le sous-traitant à faire appel à de la main d’oeuvre gratuite. Si la firme confirme que les étudiants y travaillent volontairement, ont été indemnisés, et ont bénéficié de prestations au même titre que tous les ouvriers de l’entreprise, la réalité semble toute autre.

Pourtant si on tient compte des témoignages de ces étudiants, il y en aurait environ 3000 qui travaillerait sur les chaîne d’assemblage, derrière ce volontariat se cache une autre réalité, ils sont obligé d’accepter ce travail pour valider leur formation ou diplôme.

« C’est déprimant, ce boulot, mais on est obligés. Si on ne le fait pas, l’école ne nous donnera pas notre diplôme l’année prochaine »

C’est du travail forcé et les étudiants et lycéens savent ce n’est pas tout à fait légale, mais n’y peuvent rien. Près de 2 500 élèves de l’Urban Rail Transit School, une école professionnelle de Zhengzhou, sont sur les chaines de montage de Foxconn. Quelques centaines d’autres viennent de lycées professionnels du Henan.
Les écoles justifient ces stages en le présentant comme des « expériences de travail » !!
Ces mêmes écoles professionnelles qui touchent des commissions avec l’appui et la complicité des autorités locales

Le système est bien rodé. Les entreprises fonctionnent avec la collaboration des écoles professionnelles, qui empochent des commissions avec la complicité des autorités locales. En septembre, alors que la production de l’iPhone X battait son plein, le ministère de l’éducation du Henan a envoyé une note à toutes les écoles professionnelles de la province pour leur demander d’envoyer leurs« stagiaires en entreprises » chez Foxconn.

Jusqu’à 15000 stagiaires auraient participé à la fabrication de l’Iphone X travaillant 10 à 11h par jour 7 jours sur 7, des tâches répétitives n’ayant aucun lien ni rapport avec leurs études
Si les entreprises affirment avoir pris des mesures contre les heures supplémentaires comment croire en leur bonne foi sachant que cette pratique ne date pas d’aujourd’hui et que le recours à ces jeunes étudiants pour doper les effectifs et accélérer la production avant le lancement de nouveaux modèles ne peut que leur être bénéfique ? Car devant le profit, les clients comme Apple sont loin d’être regardant sur le traitement des ouvriers. Les étudiants avec ces heures supplémentaires font augmente légèrement leur maigre salaire passant de 1 900 yuans soit 243,5 euros, pour atteindre environ 3500 yuans soit près de 450 euros par mois.

Les étudiants ne restant que quelques mois sont parfaits pour répondre à ces besoins n’engendrant que peu de charges et facilement licenciables comme l’explique Liu, 23 ans : « L’entreprise dit qu’elle fait des efforts, mais rien ne change. Parce que si cela changeait, la production reviendrait plus cher. Les besoins en main-d’œuvre sont saisonniers : on enchaîne les heures supplémentaires puis, quand les commandes baissent, le moindre prétexte est bon pour licencier. Pour eux, des stagiaires qui viennent quarante-cinq jours, c’est parfait. »

Cette filière de main d’oeuvre pas chère n’est pas prête de se tarir et même si ces entreprises se disent respectueuses du code du travail on voit mal pourquoi il en serait autrement devant les profits juteux qui se profile pour Apple qui a déjà battu le record de vente avec l’iPhone X. D’autant plus que ce n’est pas une pratique isolée comme l’explique la direction de Foxconn ou d’Apple puisque déjà en 2010, avec la Playstation le département provincial d’éducation du Henan avait ainsi lui-même organisé des « stages » pour 25.000 élèves de lycées professionnels dans une usine de Foxconn. Quand on voit le scandale de la vidéo de CNN sur le marché aux esclaves en Lybie on ne voit guère la différence avec ces étudiants obligés d’aller travailler pour un salaire de misère pour que les grosses entreprises puissent se gaver grâce à cette fuite en avant de la surconsommation.




Mots-clés

souffrance au travail   /    Chine   /    Monde