Culture et Sport

#Onvautmieuxqueça

Des youtubeurs se mobilisent contre la loi El Khomri

Publié le 25 février 2016

Ils étaient déjà quelques youtubeurs à poster des vidéos de contenu politique et critique. Si on connait DuPainSurLaPlanche sur Révolution Permanente, d’autres vidéastes tels que Usul2000, Klaire fait grr ou encore Bonjour Tristesse rencontrent un certain succès sur la toile. Face à l’annonce de la loi travail de El Khomri, 12 d’entre eux ont décidé de créer le hashtag « Onvautmieuxqueça », présenté dans une vidéo commune, pour dénoncer un « vrai retour au XIXème siècle. Tu sais, Germinal, tout ça… Salauds ! ».

Bill Zabriskie

Le #Onvautmieuxqueça a déjà été posté plusieurs centaines de fois sur Twitter à l’heure où nous écrivons ces lignes. Le concept est simple : raconter des expériences vécues au travail, par exemple « la dernière fois qu’on t’a demandé de faire le boulot de 3 personnes », « la fois où ton collègue est devenu un concurrent dans ton esprit », ou encore « la fois où t’as réalisé que ton CV, en fait il te sert à rien »… Ainsi, les vidéastes ont voulu dans cette vidéo se mobiliser contre le projet de loi El Khomri, sensibiliser leur audience, mais aussi dénoncer les conditions de travail actuelles en faisant appel aux témoignages. Retrouvez quelques-uns des tweets de témoignage via ce lien.

Mais d’autres initiatives ont également eu lieu sur internet. La pétition en ligne lancée vendredi dernier par la militante féministe Caroline De Haas avait recueilli hier près de 550 000 signatures. Sur Facebook, une page intitulée « Grève générale : Nous exigeons le retrait de la loi travail » a été rejointe par plus de 57 000 personnes en 2 jours (36 000 intéressés, 21 000 participants) et appelle donc à une grève générale le 9 mars, « avec ou sans les syndicats ». Ou encore, ce site intitulé « loidutravail.lol », et répertoriant les principales attaquent envers le code du travail contenues dans ce projet de loi. Leur page a été rejointe par 37 000 personnes.

Le succès rencontré par la mise en place du hashtag par les youtubeurs - qui se couple avec les messages incendiaires à l’égard du compte Twitter du gouvernement @LoiTravail -, les nombreux témoignages des conditions de vies déjà exécrables au travail vécues par la jeunesse ou encore le nombre impressionnant de personnes rejoignant une page facebook appelant à la grève générale témoignent d’une vaste levée de bouclier face à ce projet de loi. Par les réseaux sociaux et youtube s’exprime une colère grandissante face à cette nouvelle attaque sociale contre les travailleurs.
{}