^

Politique

Les élites en formation...

EM Lyon. Pour entendre le « cours politique » de Wauquiez, c’est 15000€ l’année !

Vendredi dernier, la diffusion des propos de Laurent Wauquiez devant des étudiants de l'EM Lyon a déclenché la polémique. Un « cours de politique » taillé sur mesure pour cette « grande école de commerce » formant l'élite de demain et où l'année coûte près de 15 000€.

Crédits photo : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT/AFP

Voilà une semaine que les propos de Laurent Wauquiez, président Les Républicains, devant les étudiants de l’EM Lyon font polémique. Les réactions, de Juppé à Pécresse, laissent poindre une (nouvelle) crise au sein du parti historique de la droite française.

La 4ème grande école de commerce de France

Si la polémique qui a touché Wauquiez s’est surtout concentrée sur les réactions des barons de la droite, on ne s’est pas réellement attardé sur le parterre à son écoute, qui a tout de même sorti un communiqué pour défendre le patron des Républicains.

L’EM Lyon, grande école de commerce, est classée au 4ème range national en 2018 selon le classement du Figaro. Autant dire qu’il s’agit donc d’un haut lieu de formation des « élites » de demain, amenés à devenir cadres (voir plus) dans les plus grandes entreprises. Et pour ce faire, outre l’entrée très select en post-prépa, il s’agit aussi de débourser... 15000€ par an.

Voici donc le prix à payer pour avoir un cours de « politique bourgeoise » par un expert de la matière, dont les « valeurs » résident dans la déclaration de« bullshit sur les plateaux médiatiques » ou bien encore dans l’écrasement systématique des adversaires politiques, qu’il soit ou non dans son camp, pour atteindre les sommets.

Wauquiez assume ses propos... mais veut porter plainte et saisir le CSA !

Soutenu par les étudiants de l’EM Lyon, Laurent Wauquiez a déclaré assumer totalement ses propos, ne s’excusant qu’auprès de Nicolas Sarkozy. Une posture électoraliste car, en définitive, la ligne politique de droite dure de Wauquiez correspond à l’électorat sarkozyste.

Une belle langue de bois donc, coincée entre besoins électoraux et nécessité d’apparaître avec l’étoffe du chef, qualité indispensable au sein d’un mouvement politique issu du gaullisme français. Mais s’il dit assumer ses propos, le chef des Républicains a fait savoir qu’il comptait porter plainte et saisir le CSA. En effet, Wauquiez a déclaré sur BFM TV que le journaliste de TMC s’était « livré à une manipulation et [avait] tendu une embuscade, […] il n’a pas fait un travail d’enquête, il a contacté les élèves en amont, il a manipulé l’un d’entre eux pour le convaincre d’enregistrer ces propos dans mon dos et à mon insu, pour ensuite en sortir ces extraits, dans une rupture totale du contrat de confiance ». Une drôle de manière d’assumer ses propos... et une polémique qui met en lumière l’envers du décor du monde politique.




Mots-clés

Laurent Wauquiez   /    médias   /    Les Républicains   /    Politique