^

Notre classe

Contre la loi travail et pour les usagers

Normandie. Grève des travailleurs de la centrale nucléaire de Paluel

C’est lundi que les travailleurs de la centrale nucléaire de Paluel, en Normandie, ont décidé de se lancer dans une semaine de lutte avant la journée de mobilisation nationale le 16 novembre et dire non aux ordonnances Macron.

Les 120 agents de la centrale nucléaire de Paluel en Normandie, en AG ce début de semaine, ont décidé de se mettre en grève et d’entamer un mouvement qui va s’étaler sur plusieurs jours. Il s’agit d’un piquet de contestation qui a été installé en périphérie et sur lequel les agents peuvent se rendre durant toute la semaine pour manifester contre la loi travail et exiger le maintien de leurs accords de branche. Bruno Le Guillou délégué CGT Mines Energie Paluel nous confirme "Les attaques sur le statut, le snb, les moyens bénévoles… nous frappent de plein fouet.”

Toutes les conditions ont été optimisées par les syndiqués et travailleurs afin de prévoir une tenue du mouvement dans la durée. Afin d’impacter les usagers en positif par leur mouvement, les travailleurs de l’énergie ont également choisi de basculer les habitants du Val-de-Reuil (Eure) en heures creuses. Ces travailleurs qui pour beaucoup ont pour revendication « l’énergie pour tous » permettent avec ce système d’heures creuses (moins chers) de faire la démonstration de leurs revendications. Mais c’est aussi un coup de force qui permet de montrer qui gère la machine en reprenant la main sur leur outil de production et en se mettant au service du plus grand nombre.




Mots-clés

Grève   /    Notre classe