Notre classe

Le gouvernement en campagne pour la loi El Khomri. Le Haut-Rhin sous haute surveillance

En direct de Mulhouse. Les flics de Valls interpellent Joël Moreau, ancien responsable CGT-PSA-Mulhouse, lors de la tournée gouvernementale en Alsace

Publié le 22 février 2016

Correspondant

A Mulhouse, près de 100 personnes, dont les militants de la CGT PSA Mulhouse, de l’Union Départementale du Haut-Rhin et de nombreux chômeurs sont en ce moment même encerclés par les CRS devant l’agence Pôle emploi Drouaut à Mulhouse. La police vient d’interpeller Joël Moreau, ancien secrétaire général CGT-PSA-Mulhouse, qui participait au rassemblement.

Pour accueillir le Premier ministre, Manuel Valls, son ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, et sa ministre du Travail, Myriam El Khomri, des militants ont organisé un petit comité d’accueil contre ceux qui veulent donner de nouveau coup de massue sur le droit du travail. Le projet de loi signé El Khomri renforce la chasse aux chômeurs, et vise à détruire les acquis du mouvement ouvrier, fruit des luttes.

Pour la peine, les CRS ont été dépêchés en nombre pour réprimer le rassemblement et éviter que les membres du gouvernement n’aient à passer devant. Les manifestants ont été scindés en deux, le second étant coincé derrière le LIDL devant l’agence Pôle emploi Drouaut. C’est à ce moment-là que Joël Moreau, retraité de l’automobile, ancien secrétaire général CGT-PSA-Mulhouse, a été interpellé par la police.

Le choix du Haut-Rhin pour ce nouveau déplacement en province de Valls ne doit rien au hasard. Le département, miné par le chômage, est, en effet, une sorte de laboratoire des politiques pro-patronales du gouvernement. On y pratique notamment le bénévolat forcé en échange du RSA.

La première étape de la visite du trio ministériel, ce matin, était le site de l’entreprise Solvay. Valls en a profité pour y faire une allocution. L’étape successive devait être la visite d’une agence Pôle emploi de Mulhouse, avant un nouveau passage dans une entreprise, Protechnic, à Cernay.

Sur place, devant l’agence Pôle Emploi Drouaut, un rassemblement et une banderole en guise de bienvenue : « El Khomri t’aurais dû prendre ta carte à cette adresse : Les Républicains, rue de Vaugirard ». On comprend la fébrilité des CRS…

Ce déplacement en Alsace intervient à deux semaines de la présentation en Conseil des ministres du projet de loi sur le Travail de Myriam El Khomri, dont la teneur est en train de susciter de nombreuses réactions, non seulement dans le mouvement syndical mais également au sein même de la majorité. Une pétition en ligne contre le projet de loi a déjà réuni plus de 200.000 signatures au cours du week-end.