^

Notre classe

Privatisation du rail

En marche vers la privatisation de la maintenance des petites lignes

Dans une interview avec l'AFP, Patrick Jeantet expliquait il y a quelques jours que l'entretien d'une dizaine de petites lignes allait être confié à des entreprises privées pour en réduire les coûts. Un pas de plus vers la privatisation de la SNCF.

Il y a quelques jours, on a appris, encore une fois par voie de presse, que la maintenance d’une dizaine de petites lignes allait être cédée à des entreprises privées.

P. Jeantet PDG de SNCF Réseau a ainsi expliqué dans un entretien à l’AFP : « En toute transparence avec les régions, on fait un appel d’offres dans lequel on choisit un consortium ou un industriel qui va nous faire à la fois la maintenance et l’exploitation de l’infrastructure ».

Ainsi, le pacte ferroviaire n’est même pas encore en vigueur que la SNCF se presse déjà de tout bazarder, vendre, céder, nettoyer pour faire place nette avant l’entrée de la concurrence et l’accueillir à bras ouvert.

La privatisation de la maintenance on sait et on connaît déjà, puisque depuis quelques années l’externalisation est très sollicitée pour réduire les coûts, au détriment de la sécurité.

P.Jeantet dans son interview vante également la polyvalence et le polychronisme des agents de ces petites lignes, qui sera compris dans le package bien évidemment. On veut vendre ces petites lignes et les agents qui y travaillent à de nouveaux acquéreurs privés, c’est cela le projet NouvelL’R, c’est cela l’avenir de la SNCF : se débarrasser du patrimoine et du savoir-faire cheminot. "Vous êtes cheminot et vous le resterez" disait la ministre des Transports au moment de la réforme du rail en avril dernier, toujours et encore des foutaises.

Crédit photo : DR




Mots-clés

Bataille du rail   /    SNCF   /    Notre classe