^

Politique

De l’argent il y en a !

En pleine lutte contre la vie chère, la France débourse 3,6 milliards d’euros pour renouveler ses satellites militaires

Plus d’un mois de mouvement des Gilets Jaunes contre la vie chère et contre Macron et son monde, pour l’instant le gouvernement n’a lâché que des miettes. Par contre il vient d’accorder tout ce que voulaient les forces de répressions, qui menaçaient de rentrer en grève, et il vient d’annoncer qu’il allait débourser 3,6 milliards pour renouveler ses satellites militaires. De l’argent, apparemment il y en a, mais seulement pour la répression, pour les flics et pour l’armée.

Crédit photo : CNES 2016 / Illustration Mira Productions

Le gouvernement n’a de cesse de nous expliquer qu’il n’y a pas d’argent, qu’il faut faire des économies, et que les miettes lâchées vont aggraver les déficits publics. Pourtant, sur Reuters, on apprend que le gouvernement a débloqué pas moins de 3,6 milliards d’euros pour renouveler ses satellites militaires.

Mercredi, le premier a été mis en orbite avec succès. Il s’agit de satellites de la Composante Spatiale Optique (CSO), censés produire« des images de n’importe quel point du globe d’une résolution inégalée en Europe, en quantité (environ 800 par jour) et mêlant noir et blanc, couleur et infrarouge » d’après Reuters.

Les images seront partagées avec la Suède, la Belgique, l’Allemagne et l’Italie dans le cadre du programme spatial européen Multinational Space-based Imaging System (Musis).
Ces satellites sont équipés de l’appareil photo « le plus performant et le plus complexe jamais conçu en Europe et peut-être dans le monde » selon son constructeur Thalès Alenia Space.

Trois nouveaux satellites CERES seront envoyés en orbite pour ce qui est des écoutes électromagnétiques, et ce, d’ici 2020. Le système satellite Syracuse IV, dédié aux télécommunications militaires, le sera quant à lui à l’horizon 2021.

Un renouvellement conséquent des satellites militaires visant à bâtir « une stratégie spatiale de défense », énoncée il y a quelques mois par le gouvernement français, en réponse au projet états-uniens et à l’espionnage de satellites par la Russie.

C’est donc 3,6 milliards d’euros qui sont dépensés dans une période de résurgence des tensions inter-impérialistes, pour défendre les intérêts de la bourgeoisie et de nos gouvernants. Ces 3,6 milliards, au lieu d’aller dans une course à l’armement irresponsable, feraient mieux d’aller dans l’augmentation des salaires, dans l’éducation, dans la santé et dans les services publics, et non pas être utilisés pour aller guerroyer et pour l’espionnage de masse, d’autant plus dans cette période de crise des Gilets Jaunes. Des milliers de personnes luttent contre la vie chère et un système démocratique injuste, mais le gouvernement préfère dépenser 3,6 milliards en satellites ultra performants. Macron se moque, une fois encore, de nous.




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Armée française   /    Donald Trump   /    Union Europénne   /    Emmanuel Macron   /    Russie   /    Etats-Unis   /    Politique