^

Politique

Les privilèges du palais Bourbon

En plus de leurs indemnités, les députés vont avoir 900€ par mois en plus pour se loger à Paris

Nouvelle décision de l’Assemblée Nationale pour améliorer les « conditions de vie » des députés : allouer à certains d’entre eux une enveloppe de 900€ par mois pour qu’ils puissent se loger à Paris. Une solution pour mettre fin … à la précarité !

Les voies de la moralisation de la vie publique sont impénétrables. C’est en tout cas ce que l’on pourrait penser quand on prend connaissance des dernières décisions de l’Assemblée Nationale. En effet, mercredi 7 février dernier, les députés ont décidé de donner aux députés qui n’ont pas de bureau « avec possibilité de couchage » (c’est à dire un bureau sans lit) une enveloppe de 900 euros par mois pour louer un pied à terre à Paris. Si les députés de la région parisienne sont évidemment exclus de la réforme, cela pourrait concerner près de 220 députés. En effet, en plus des bureaux équipés, l’Assemblée dispose d’un hôtel avec une cinquantaine de chambres pour loger les députés en déplacement. Reste 220 députés à loger. Du moins hypothétiquement, car entre 2012 et 2016, le taux moyen de présence à l’Assemblée, mesuré lors des votes, était de 23 %. Soit 3 députés sur 4 qui ne se déplacent pas pour les votes.

Dans ces conditions, l’allocation d’une énième enveloppe pour les députés revient tout simplement à augmenter leurs rémunérations, déjà pharamineuse au regard du salaire moyen des salariés français. En effet, en plus des 7100€ brut par mois de traitement, les députés ont une indemnité représentative de frais de mandat de 5570€ brut. Ajoutez à cela 900€ d’« APL parlementaire », on atteint près de 13500€ à la disposition des « représentants de la Nation » chaque mois !

Au delà du salaire déjà énorme dilapidé par les députés, il faut comparer ce qui apparaît comme une APL parlementaire au maximum que peut percevoir le tout-à-chacun avec des Aides Personnalisées au Logement, dont le plafond est autour de 400€. Soit moins que la moitié que la nouvelle enveloppe des grabataires du palais Bourbon. Vous parliez de moralisation de la vie politique ?




Mots-clés

Assemblée Nationale    /    Politique