Débats

Let’s get in formation

[VIDEO] Etat, violence et révolution…

Publié le 12 juillet 2016

La mobilisation contre la loi travail s’est heurtée à un niveau de répression de la part de l’Etat français auquel beaucoup ne s’attendaient pas. Aux Etats-Unis, la violence systémique et raciste de la police est de nouveau dénoncée par le mouvement Black Lives Matter suite aux assassinats de Philandro Castile et d’Alton Sterling. Les mobilisations contre les violences policières ont commencé à mettre à nu les racines des « démocraties » occidentales, et le dévoilement croissant de leur caractère profondément autoritaire suscite toujours plus de débat. Mais ce tournant bonapartiste qu’opère actuellement le régime français est-il simplement conjoncturel, ou révèle-t-il des dimensions constitutives de sa nature ? Face aux revendications démocratiques légitimes qui ont émergé de la rue, à partir de lieux comme Nuit debout ou dans le débat public suite aux tentatives d’interdictions de manifester d’Hollande et Valls, est-ce un retour à « l’état de droit » dela démocratie bourgeoisie en tant de paix qu’il faut défendre ? Ou les révolutionnairesont-ils une autre vision de la démocratie et des façons de la défendre à proposer, Une vision qui reprendrait les méthodes de la lutte des classes, et donnerait lieu à un programme d’action propre à notre camp social ? Questions que Emmanuel Barot, lors d’une formation qui s’est tenue le 5 juin dans le cadre des « Trois jours pour changer le monde » organisé par le NPAJeunes, remet sur la table. A vos écouteurs !

partager

Mots-clés