Société

Réquisition des logements vides !

Evacuation à Montreuil : "l’Humain d’abord"... pour les Roms aussi !

Publié le 3 août 2016

Nous relayons ci-dessous le communiqué du NPA publié le 2 août 2016.

13 familles roms avec de nombreux enfants ont été évacuées par la police du bâtiment qu’elles occupaient boulevard de la Boissière à Montreuil. Sous couvert d’un réel danger encouru par les familles vu la vétusté du site occupé, elles ont été expulsées comme le demandait la municipalité Bessac (FDG/EELV/PS) l’an dernier à la justice. Aucun diagnostic social préalable n’a été réalisé avant l’expulsion. Tout le travail d’insertion en cours se trouve ainsi compromis. Les institutions politiques municipales, départementales ou nationales sont aux abonnés absents.

La police nationale et municipale traque les familles et veillent à ce qu’elles ne s’installent pas dans l’espace public. Surtout devant la mairie. Aucune solution de relogement temporaire (gymnase) et a fortiori pérenne n’a donc été formulée à cette heure.

La politique de casse sociale de M. Bessac (PCF) avait déjà été remarquée, notamment par les travailleurs municipaux. L’expulsion des "Boissière" doit interroger ceux et celles qui se réclament d’une réelle alternative à ce monde qui dépossède les plus démunis du simple droit à l’existence.

Il est clair que l’accélération de l’embourgeoisement de Montreuil suppose l’élimination des zones de précarité et de leurs habitants. Les projets immobiliers explosant du haut au bas-Montreuil en témoignent. L’exclu, le petit salarié, le chômeur, le petit retraité devront aller se loger ailleurs.

Le NPA appelle à reloger de manière pérenne ces familles.

Il appelle à la solidarité et à la mobilisation de tous.

Face à une situation d’urgence, de péril, le maire peut et doit réquisitionner tout bâtiment vide.

partager

Mots-clés Rroms