Notre classe

Soutien aux raffineurs !

FO appelle à « suspendre » les blocages routiers. Il faudrait pourtant enfoncer le clou !

Publié le 20 mai 2016

La fédération FO des transports a appelé ce vendredi ses militants à « suspendre » les blocages et barrages filtrants entrepris depuis le début de la semaine contre la loi Travail. Pourtant, Force Ouvrière affirmait encore en début de semaine qu’il souhaitait engager un mouvement qui doit s’inscrire dans la durée, une décision qui a de quoi surprendre, d’autant plus que les raffineurs viennent de partir en grève illimitée.

Damien Bernard

Ainsi, Force ouvrière appelle ses syndicats à « suspendre toutes les actions en cours [...] à midi », comme il a été décidé avant le début du mouvement. Un appel écrit dans un communiqué de la fédération des transports et de la logistique FO/UNCP.

Cette décision vient alors même que les routiers ont été parmi les pointes avancées du mouvement de grève reconductible contre la loi Travail. Ces routiers ont d’ailleurs démontré leur capacité de blocage, en solidarité avec les raffineurs et les salariés des dépôts pétroliers.

Pour exemple, ce sont notamment des routiers de FO, CGT, CNT et SLB, qui avaient fait un piquet de routiers pour bloquer l’un des principaux dépôts d’hydrocarbures dans l’Ouest, à Vern-sur-Seiche. Leur barrage, organisé avec des soutiens, bloquait ainsi l’entrée du dépôt de stockage. Il avait débuté mercredi, après la journée de grève du 17 et l’entrée des routiers en mouvement la veille.

Cette décision de la fédération FO des transports vient ainsi « démobiliser » les routiers combatifs, alors même qu’un secteur stratégique comme les raffineurs entre en grève illimitée. La CGT a décidé de repartir dans l’action lundi, tergiversant elle aussi. Pourtant, il faudrait tout au contraire enfoncer le clou et appeler à rejoindre la lutte des raffineurs, en se coordonnant pour faire face à la répression et commencer à construire véritablement le « tous ensemble ».